altChaque mois, Webstallions vous propose de vous plonger dans la souche maternelle de quelques-uns des meilleurs performers mondiaux. Pour cette première étude, nous avons choisi la lignée de la championne de Pius Schwizer Carlina IV, 2ème ex aequo de la dernière finale de la Coupe du Monde à  Genève.

Pour la lire, cliquez sur "lire la suite".

 

altChaque mois, Webstallions vous propose de vous plonger dans la souche maternelle de quelques-uns des meilleurs performers mondiaux. Pour cette première étude, nous avons choisi la lignée de la championne de Pius Schwizer Carlina IV, 2ème ex aequo de la dernière finale de la Coupe du Monde à  Genève.

 

Une lignée Olympique

Carlina est issue de la lignée n°6879 du Holstein, riche en vainqueurs internationaux depuis plusieurs dizaines d'années. En effet, Baden a participé en 1952 aux Jeux Olympiques avec Hans-Hermann Evers, prenant une 5ème place avec l'Equipe d'Allemagne. De son côté, Landlord 4 fut un grand gagnant international avec Ludger Beerbaum. Lausbub était quant à  lui spécialiste des derbys sous la selle d'Achaz Von Buchwaldt. Fair Lady vainqueur notamment du GP CSI de Twente avec Ralf Runge. Enfin, plus près de nous, citons Aquino, très bon gagnant en CSIO sous la monte de Franke Sloothaak. Cette lignée est toujours active aujourd'hui grâce à  la branche de Kà¼rette, 3ème mère de Carlina.

Kà¼rette est très imprégnée de sang puisqu'issue du pur sang Maestose et de Tamino par le pur sang Frivol. Croisée avec Lantaan, elle donne naissance à  Avenue qui produira Comtesse, bonne gagnante en épreuves à  1,40m. Mais c'est avec Capitol I qu'elle va donner naissance à  son meilleur produit, Soleil.

Capitol I (Capitano x Maximus) provient d'une excellente lignée maternelle. Sa troisième mère a produit Ramonus, grand gagnant en CSIO sous la selle d'Hans-Gunther Winkler et ses sÅ“urs ont donné naissance à  de nombreux produits internationaux dont Quite Easy I étalon au haras de Brullemail, Quite Capitol monté par Ulrich Kirchhoff ou encore Casir Ask étalon au Danemark.

Capitol a marqué de son empreinte l'élevage allemand. Parmi ces plus célèbres fils, on note Carthago (x Calando I) grand gagnant en CSIO avec Jos Lansink, Cassini I (x Caletto II) CSIO avec Franke Sloothaak, Cento (x Caletto II) vainqueur du GP d'Aix-la-Chapelle avec Otto Becker, Cardento (x Lord) médaillé d'argent aux Championnats du Monde avec l'Equipe Suédoise ou encore Indoctro (x Caletto II). Tous ces étalons voient nombre de leurs produits courir dans les plus gros concours de la planète. Capitol, parmi de nombreux autres performers, a produit Gitania (x Sacramento Song xx) vainqueur de la Finale de la Coupe du Monde avec Marcus Ehning.

Un rayon de Soleil

La jument grise Soleil voit le jour en 1980. Elle est saillie par Cor de la Bryère, considéré comme un « don de Dieu » en Allemagne. Fils du pur sang Rantzau, Cor, boudé en France, est importé en Allemagne o๠il donnera naissance à  une kyrielle d'étalons et de gagnants internationaux. Parmi ses produits les plus célèbres, citons Cadett révélation 2009 en CSIO sous la selle d'Ashley Bond, trois fois double sans faute en Coupe des Nations, ainsi que les étalons Caletto I, Caletto II, Corland CSIO sous la selle de Wout-Jan Van der Schans, Calypso II père du chef de race Contender, ou encore Cordalmé Z très bon gagnant international et père de Couleur Rubin CSIO.

Corrado I naà®t de cette union en 1985. Il est approuvé en 1988 et obtient une note de 10/10 au saut en liberté. Monté par Thiess Luther puis Bo Kristoffersen, il est finaliste du Championnat d'Allemagne des 6 ans. Il passe ensuite sous la selle de Franke Sloothaak avec qui il obtient de nombreux résultats en Grands Prix internationaux. Vainqueur de la finale Coupe du Monde à  Aarhus en 1996, il remporte les GP de Leeuwarden, Neumà¼nster, Kiel et le GP Coupe du Monde de Dortmund.

Il est à  l'origine de nombreux gagnants internationaux. Ses produits les plus célèbres sont Corradina, Vice-Championne d'Europe 2009 avec Carsten-Otto Nagel et l'étalon Clinton, 4ème des Jeux Olympiques d'Athènes sous la selle de Dirk Demeersman, mais il ne faut pas oublier Corrada (Peter Charles), Classic H (Helena Persson), Cosima (Markus Fuchs), Think Twice (Leopold Van Asten), Cabrio (Toni Hassmann) ou encore l'étalon Corofino I qui fait la monte en France.

Saillie à  plusieurs autres reprises par Cor de la Bryère, Soleil donne naissance à  Corrado II étalon approuvé au Holstein, Errada deuxième mère de l'étalon Holsteiner Cayado, Korrada S mère de l'étalon Holsteiner Connor, et Fayence, mère de l'étalon Chellano Z. Propriété de Léon Melchior, Chellano se classe parmi les dix premiers des Championnats du Monde des 6 et 7 ans puis évolue dans les CSI avant de mourir prématurément à  11 ans. Il laisse une production prometteuse avec en tête l'étalon Calvados Z, Champion du Monde des 5 ans, Eurocommerce Baltimore (Gerco Schröder), Cyrano du Ruisseau Z (Olivier Guillon), Camaro Z (Pedro Veniss), Caya Z (Giulia Martinengo), Chet Bull Z (James Paterson) et Cotarus Z (Ben Schröder).

Si le croisement avec Cor donne de bons résultats avec Soleil, c'est avec Landgraf I qu'elle va produire la mère de Carlina.

Né en 1966 du pur sang Ladykiller, Landgraf I est l'un des étalons marquants du Holstein. Issue de la lignée du Holstein n°275 et propre frère de Landgrafin, très bonne gagnante internationale sous la selle d'Hugo Simon, il s'est principalement distingué par sa production mâle avec Libero H vainqueur de la finale Coupe du Monde avec Jos Lansink, Burggraaf, Landadel mort prématurément, Landetto (père d'Upsilon d'Ocquier et d'Utah Van Erpekom CSIO), Landstreicher CSI avec Toni Hassmann, Lasino (père de Lord Luis avec Alois Pollman Schweckhorst puis Lars Nieberg, Leconte avec Marcus Ehning ou encore Le Beau sous couleurs norvégiennes), Lancer I, II et IIIâ€Â¦

Le croisement avec Soleil donne naissance en 1988 à  Calinka S. Grande jument (1,72m), qui a hérité de la robe grise de son grand-père maternel Capitol I, elle est saillie par Concerto II (Contender x Ahorn Z) et met au monde le gris Cassiato. Grand performer international sous la selle de l'Australien Harley Brown, il se qualifie en 2009 pour la finale de la Coupe du Monde et figure au 246ème rang mondial du classement WBFSH. Malgré ses excellentes performances, il ne peut égaler sa sÅ“ur Carlina.

Carvallo, une production de qualité

Notre Championne est une fille de l'étalon Holsteiner Carvallo BB (Carthago et Flowerstar par Lavall II), originaire de la lignée n°730b du Holstein qui a produit près d'une centaine d'étalons. Les plus célèbres sont sans conteste les étalons Caletto I (père entre autres de l'étalon Calvaro CSIO) et Caletto II, mort prématurément, qui a produit la Championne olympique Classic Touch.  L'étalon Cefalo, récemment classé dans le GP du Global Champions Tour de Hambourg avec Holger Wulschner, Marius, Champion Olympique 2008 de Concours Complet avec Hinrich Romeike ou encore le jeune étalon du Haras de Hus Ferron appartiennent à  cette lignée.

Carvallo, né en 1995, a débuté sa carrière sous les selles de Carsten-Otto Nagel et Rolf-Göran Bengtsson. Gagnant en Grands Prix, il est ensuite exporté aux Etats-Unis pour la monte de Carsten Jaeger avec qui il remporte notamment le GP de Saratoga. De retour en Europe en 2008, il intègre les écuries Ehning. Fin 2009, il gagne la finale des Jeunes Cavaliers de Francfort avec Christina Vortmann.

A l'élevage, il laisse une descendance réduite mais de qualité. Il a produit l'étalon approuvé au Holstein Caricello (x Lord) et les très bons gagnants internationaux Carlucci (x Calato) sous la selle de Richard Robinson, Caro S (x Königspark xx) en compagnie d'Antonio Vozone, Chammartin (x Lantaan) sous la selle de Giulia Martinengo, Cizero (x Cor de la Bryère) sous couleurs grecques, Marcus Quintus (x Sir Shostakovich xx) avec Robbert Ehrens ou encore Rebeka (x Ahorn Z) montée par Nathalie Dumartin.

Née en 2001, Carlina explose en 2008 en remportant le GP des 7 ans du CSIO de la Baule sous la monte de Philippe Lejeune. Suite à  un différend entre le cavalier et son propriétaire, le couple se sépare et c'est le Suisse Pius Schwizer qui hérite de la jument. A tout juste 8 ans, elle porte l'Equipe de Suisse vers la victoire dans la Coupe des Nations de La Baule grâce à  un double sans faute. La suite de l'année est excellente et s'achève par une belle 8ème place dans le GP de Paris Villepinte. Son début de saison 2010 a commencé sur les chapeaux de roue avec une 2ème place ex aequo lors de la finale Coupe du Monde de Genève, une 7ème place au GP du Saut Hermès et tout récemment une 4ème place dans le GP CSIO de La Baule. Avec son compagnon d'écurie Ulysse, elle propulse son cavalier à  la place de n°1 mondial. Sa régularité en fait l'une des favorites pour le titre mondial à  Lexington et il se pourrait fort que l'on la retrouve à  l'occasion de la finale tournante. Avec une médaille d'or à  la clé ?


Vidéo de Carlina dans le GP de La Baule 2010 :

Carlina à  7 ans :

Photo: Kit Houghton/FEI