Cette semaine, deux CSI5* sont au programme. Valence accueille un beau plateau de cavaliers, à l’image de Kent Farrington, Christian Ahlmann, Alberto Zorzi, Eric Lamaze, Gregory Wathelet, Jérôme Guéry, Marco Kutscher, Beezie Madden, Piergiorgio Bucci, John Whitaker ou encore Ben Maher. Roger-Yves Bost et Kevin Staut, qui défendront les couleurs de la France à l’occasion des Championnats d’Europe la semaine prochaine, font partie de la délégation tricolore au départ. Simon Delestre et Julien Epaillard sont également engagés.

Saint-Moritz pourra compter sur la présence de Steve Guerdat, Laura Kraut, Martin Fuchs, Nicola Philippaerts, Michael Whitaker, Romain Duguet, Pius Schwizer ou encore Hans-Dieter Dreher. Séverin Hillereau et Maëlle Martin sont les deux cavaliers français engagés.

A suivre également les Championnats d’Europe de concours complet, le CSI4* de Crete, les CSI3* de Langley et Rockwood ainsi que six CSI2*.

Championnats d’Europe de concours complet à Strzegom (Pol) : Résultats en ligne

CSI5* de St Moritz (Sui) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI5* de Valence : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Crete (Usa) : Résultats en ligne

CSI3* de Langley (Can) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* de Rockwood (Can) : Résultats en ligne

CSI2* d’Auvers : Résultats en ligne

CSI2* de Ciekocenko – Baltica Summer Tour (Pol) : Résultats en ligne

CSI2* d’Ivanovskoe (Rus) : Site Internet du concours

CSI2* de Lier (Bel) : Résultats en ligne

CSI2* de San Giovanni in Marignano (Ita) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Wiener Neustadt (Aut) : Résultats en ligne

 

Brillant tout au long du week-end, Patrice Delaveau a enlevé de main de maître le Grand Prix CSI3* de Saint-Lô. Constant Van Paesschen et Alexis Deroubaix complètent le podium.

Après dix jours intenses au rythme de l’élevage et du sport, le Grand Prix CSI3* de Saint-Lô a clôturé de fort belle manière le Normandie Horse Show dimanche après-midi. Comme chaque année, les tribunes étaient pleines pour le difficile Grand Prix concocté par Jean-Paul Lepetit. Le triple a posé de gros problèmes aux quarante-neuf concurrents au départ puisque trente-deux d’entre eux ont renversé au moins l’un des trois éléments ! Au total la moitié des couples sont sortis de piste avec douze points ou plus.

Si un seul couple, Clément Boulanger/Uranus d’Omonville (Muriesco du Cotentin x Socrate de Chivre), a trouvé la solution dans la première partie de l’épreuve, sept paires se sont finalement qualifiées pour le barrage alors que certains peuvent nourrir quelques regrets, à l’image d’Omer Karaevli  et Bernard Briand Chevalier, fautifs sur l’ultime obstacle en compagnie respectivement de Roso au Crosnier (Looping d’Elle x Odin de la Cense) et United Sunheup (Air Jordan x Helios de la Cour II) alors que Guy Williams, de son côté, fait tomber l’anodin oxer numéro deux avant de réaliser une véritable démonstration avec l’étalon Rouge de Ravel (Ultimo van ter Moude x Quouglof Rouge).

Au barrage, Clément Boulanger et la cavalière britannique Skye Higgin, en selle sur Ushuaia du Thot (Quaprice Bois Margot x Nimmerdor), assurent le double sans-faute et se classent respectivement 5ème et 6ème. Alexis Deroubaix, à qui Saint-Lô réussit bien cette saison, réalise un superbe chronomètre avec le rapide Secret du Pays d’Auge (Quick Star x Kannan) qui le propulse en tête. Si Timothée Anciaume (4ème) reste à distance en compagnie de Kiamon (Kolibri x Ramiro’s Match), Constant van Paesschen joue le jeu et abaisse le temps de référence d’un peu plus de deux dixièmes avec Compadre van de Helle (Casall x Concerto II), frère utérin de l’étalon performer international Ferron. Ses rêves de victoire s’envolent rapidement avec un parcours ultra-rapide du favori Patrice Delaveau, accompagné d’Urcos de Kerglenn (Toulon x Diamant de Semilly), qui met plus d’une seconde dans la vue du jeune belge. Ultime barragiste, Ellen Whitaker, associée à Arena Uk Winston (Waldo van Dungen x Hamilton Tropics), huit ans seulement, semble en mesure de battre le chronomètre de Patrice Delaveau, mais la cavalière britannique laisse malheureusement une barre à terre.

Patrice Delaveau, sacré meilleur cavalier du concours, peut savourer un nouveau succès en Grand Prix avec une monture en devenir : « Je suis très content d’avoir gagné ce Grand Prix d’autant que cela faisait très longtemps que je n’avais pas monté le concours du Normandie Horse Show. Gagner ici veut dire quelque chose, il faut toujours un très bon cheval pour s’imposer. Aujourd’hui le triple oxer-droit-droit était vraiment très court, il manquait un mètre sur la sortie. Je pense que le chef de piste Jean-Paul Lepetit n’avait pas anticipé cette difficulté qui a donné lieu à de grosses fautes étant donné que les chevaux prenaient trop de trajectoire sur le vertical du milieu et se trouvaient trop près de la sortie. Comme mon cheval a tendance à sauter un peu en avant j’ai décidé de faire un petit saut sur le vertical avant le triple et de faire une foulée de plus pour sauter la combinaison.

Je monte Urcos depuis le mois de mars et aujourd’hui c’était son premier Grand Prix CSI3*. Il a encore très peu de métier mais il progresse à chaque sortie, je suis très satisfait de lui et cette victoire est pleine d’espoirs pour le futur. », confiait le vainqueur.

Son dauphin Constant van Paesschen signe une nouvelle belle performance avant de se rendre au CSI5* de Valence ce week-end : « Mon cheval est assez spécial, délicat mais très compétitif et aujourd’hui il a fait son job comme je le lui ai demandé. Concernant le choix de foulées devant le triple j’ai longuement réfléchi et je me suis dit que cela dépendrait de mon saut sur le vertical d’avant. J’ai eu un saut en avant et j’ai donc décidé de faire cinq foulées et j’ai eu la chance de me trouver plutôt près en cinq foulées et j’ai eu de la place sur la sortie. », expliquait-il.

Résultats complets de l’épreuve

Vidéo du vainqueur :

Patrice Delaveau et Urcos de Kerglenn

Photo : Patrice Delaveau et Urcos de Kerglenn, vainqueurs du Grand Prix CSI3* de Saint-Lô - Webstallions

 

Dernier CIR de la saison avant la Grande Semaine de Fontainebleau, Saint-Lô a sacré de beaux champions, issus l’un comme l’autre d’élevages normands réputés et possédant une très belle lignée maternelle.

Près de 300 chevaux de cinq ans et 160 six ans ont pris le départ du CIR de Saint-Lô, de loin le plus fréquenté de France, durant trois journées de compétition très disputées.

Alors que son frère utérin Delstar Mail (Utrillo van de Heffinck x Calvaro) s’était imposé avec brio lors du CIR des 4 ans d’Auvers, Catchar Mail (Diamant de Semilly x Calvaro), associé à François-Xavier Boudant, remporte le CIR des 5 ans. Catchar est issu de la vice-championne du Monde de Lexington Katchina Mail, très grande gagnante internationale avec Patrice Delaveau. Son oncle Jaguar Mail a quant à lui participé aux Jeux Olympiques en 2008. Auteur de dix-sept parcours sans-faute sur dix-huit cette saison, il fera sans nul doute partie des favoris pour le titre de Champion de France des cinq ans.

Deux juments complètent le podium : Cherry Nok (Quebracho Semilly x Piano II), très remarquée durant ce CIR avec Franck Costil, est 2ème, devant Canaille de Coquerie (L’Arc de Triomphe x Papillon Rouge), sœur utérine de Team de Coquerie, excellent gagnant international sous la selle de Darragh Kenny, et d’Ugano de Coquerie, très bon gagnant en CSI avec Piergiorgio Bucci. Cette jument évoluait en compagnie de Marjolaine Marraud des Grottes.

Vidéo du parcours gagnant :

 

Si dans la catégorie des 5 ans, le cheval double sans-faute le plus riche s’impose, du côté des six ans, le double sans-faute obtenant le temps le plus rapide lors de l’épreuve au chronomètre remporte le CIR. Le chef de piste Jean-Paul Lepetit a donné du fil à retordre dans cette deuxième épreuve, avec un triple extrêmement délicat, et seuls vingt-et-un couples sur les cent trente-cinq au départ (16%), sont sortis sans-faute.  

Montée au pied levé depuis moins de deux mois par Thomas Rousseau, Big Star des Forets (Untouchable M x Voltaire) remporte avec brio l’épreuve au chronomètre et du même coup le CIR. Déjà mère de plusieurs poulains par transfert d’embryon, Big Star est une sœur utérine de Zirocco Blue VDL, Champion d’Europe avec l’équipe des Pays-Bas et une nièce du grand gagnant international Nicos de la Cense ISO 173.

Pour cinq petits centièmes de trop, Baccara du Talus (Calvaro x Quick Star), qui était monté par Benjamin Devulder, doit se contenter de la deuxième place de l’épreuve et du CIR. Sa lignée maternelle a également donné les excellents gagnants internationaux Gold du Talus ISO 159, Gazelle d’Elle ISO 174 ou encore Gazelle de Madame ISO 159.

La 3ème place de l’épreuve est pour Bien Vu (Quick Star x Hurlevent) et Christophe Lemoine, mais la troisième marche du podium du CIR revient à la 5ème de l'épreuve, Braungirl de Pleville (Nonstop x Lys de Darmen), montée par Jeroen Zwartjes.

Vidéo du parcours gagnant :

Photos : en haut à gauche, Catchar Mail, vainqueur du CIR des 5 ans avec François-Xavier Boudant. En bas à gauche, Big Star des Forets, vainqueur du CIR des 6 ans avec Thomas Rousseau - Webstallions

 

 

Cette semaine, deux rendez-vous de niveau cinq étoiles sont au programme en Europe : le CSIO de Dublin accueille la dernière étape du circuit de Coupe des Nations de première division européenne.  Mclain Ward, Steve Guardat, Bertram Allen, Laura Kraut, Lauren Hough, Beezie Madden, Denis Lynch, Cian O’Connor, Tiffany Foster, Billy Twomey, Juan Carlos Garcia ou encore Yuri Mansur, tout récent vainqueur du Grand Prix CSIO d’Hickstead, sont de la partie. Marc Dilasser, Emeric George, Marie Hécart, Olivier Robert et Kevin Staut tenteront de décrocher la qualification de la France pour la finale de Barcelone.

De son côté, Valkenswaard propose la 13ème étape du Global Champions Tour. Kent Farrington, Lorenzo de Luca, Christian Ahlmann, Daniel Deusser, Scott Brash, Gregory Wathelet, Maikel van der Vleuten, Alberto Zorzi, Marcus Ehning, Harrie Smolders, Henrik von Eckermann, Nicola et Olivier Philippaerts ou encore Jérôme Guéry sont engagés. Simon Delestre et Pénélope Leprévost défendent les couleurs de la France.

A suivre également le CSI4* de Münster, les CSI3* d’Opglabbeek, Saint-Lô et Williamsburg, quatre CSI2* et le championnat d’Europe des Jeunes qui se déroule à Samorin.

CSIO de Dublin (Irl) : Résultats en ligne

CSI5* de Valkenswaard (Ned) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Münster (Ger) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* d’Opglabbeek (Bel) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* de Saint-Lô : Résultats en ligne

CSI3* de Williamsburg (Usa) : Résultats en ligne

CSI2* d’Arnas Champburcy : Résultats en ligne

CSI2* de Caledon (Can) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Crete (Usa) : Site Internet du concours

CSI2* de San Giovanni in Marignano (Ita) : Résultats en ligne  – Live Streaming

Championnats d’Europe des Jeunes de Samorin (Svk) : Résultats en ligne  - Live Streaming

Apothéose du tout nouveau rendez-vous Deauvillais, le Grand Prix CSI3* a couronné Alexandra Paillot à l’issue d’un magnifique barrage. Alexis Gautier et Edward Levy complètent le podium.

Quarante-et-un couples ont pris le départ de l’épreuve la plus attendue du week-end, le Grand Prix Longines de la Région Normandie (1,50m), qui s’est disputée sous un grand soleil. Frédéric Cottier a tracé un parcours délicat mais ne mettant pas les chevaux à l’effort. S’il n’y a pas eu de véritable juge de paix, les fautes sont plutôt arrivées en fin de parcours, notamment sur le double placé en avant-dernier. Vainqueur la veille, Guy Williams fait chuter l’ultime obstacle avec Rouge de Ravel (Ultimo van ter Moude x Quouglof Rouge) et n’accède pas à la lutte finale. Onze couples, tous sans-faute, se qualifient, alors que Guillaume Foutrier, lui aussi sans-faute avec le huit ans Spike vd Withoeve (Sting vd Withoeve x Rival Z), manque la deuxième manche à cause d’un chronomètre trop lent.

Ils seront finalement dix à se disputer la victoire, Timothée Anciaume décidant de ne pas repartir avec Australia (Air Jordan x Caletto I). Premier partant, Alexis Gautier établit d’entrée le premier temps de référence avec Siroco de Coquerie (Querlybet Hero x Papillon Rouge), qui l’avait mené à la victoire lors de l’étape du Grand National sur ce même terrain. Derrière lui, Alexandra Ledermann semble en mesure de le battre en compagnie de Requiem de Talma (Cento x Qredo de Paulstra) mais une erreur de parcours met fin à ses espoirs. Malgré des parcours rapides, Duarte Romao (5ème), Geoffroy de Coligny (6ème) et Federico Fernandez (7ème) laissent tous une barre à terre alors que Reynald Angot (8ème) est victime d’un refus de Symphonie des Biches (Kannan x Damiro B). Edward Levy et Sirius Black (Calisco du Pitray x Laudanum), signent le deuxième double sans-faute de l’épreuve mais quatre petits centièmes de trop leur coûtent la tête au provisoire. Derrière lui, Alexandra Paillot et Polias de Blondel (Desir du Château x Souviens Toi III) prennent des risques payants puisqu’ils améliorent le temps de référence de plus d’une seconde. Leur plus gros concurrent est sans doute Thierry Rozier, qui accumule les excellents résultats avec Venezia d’Ecaussinnes (Kashmir van Schuttershof x Lys de Darmen) ces dernières semaines. Le couple part avec de grandes ambitions mais, si son chronomètre est bien meilleur, il laisse à terre la sortie du double (4ème).

Seul cavalier pouvant encore devancer la cavalière tricolore,  Titouan Schumacher, brillant dans les épreuves majeures du week-end avec son produit maison Atome Z (Amadeus Z x Toulon), est victime d’un refus sur l’oxer CWD. Alexandra Paillot s’impose et peut savourer sa première victoire dans un Grand Prix CSI3* : «Je suis aux anges, parce que nous décrochons ici notre premier Grand Prix, ce qui compte dans la carrière d’un couple. J’ai eu la chance de partir en fin d’épreuve, ce qui m’a permis de jauger la difficulté de la seconde manche. Polias a très bien sauté tout le week-end, puisqu’il m’avait déjà offert un double sans-faute dans la qualificative de vendredi. Je suis d’autant plus heureuse que je n’ai pas connu beaucoup de réussite cette année dans les Grands Prix. Il faut dire que nous en avons sauté beaucoup de niveau 5* donc à 1,60m, ce qui reste assez nouveau pour moi. Aujourd’hui, je suis arrivée en confiance et je suis très fière d’être parvenue à relever ce défi.». Alexis Gautier et Edward Levy, respectivement 2èmes et 3èmes, confirment leur grande forme cette saison.

Ainsi s’achève une première édition réussie, qui est parvenue à attirer un public nombreux et varié durant trois jours. Ce succès devrait encourager les organisateurs à pérenniser ce bel événement.

Résultats complets du Grand Prix

Photo : Alexandra Paillot et Polias de Blondel, vainqueurs du Grand Prix CSI3* de Deauville – Pixels Events

 

2ème de l’épreuve majeure hier, Guy Williams s’est imposé avec la manière dans le prix de la Ville de Deauville (1,50m).

Trente-neuf couples ont pris le départ cet après-midi de la deuxième épreuve qualificative pour le Grand Prix CSI3*, disputé au chronomètre sur des cotes à 1,50m. Le premier sans-faute est signé Alexis Gautier, brillant avec l’étalon Spirit of Semilly (Diamant de Semilly x Jeroboab) même s’il ne prend pas tous les risques. Il est rapidement imité par Frédéric Busquet/Celine LS La Silla (Quintero x Cassini I), couple qui termine exactement dans le même temps que Jeroen Zwartjes et Virtuose Champeix (Rubins des Bruyeres x Avec Espoir).

Le chronomètre ne cesse de descendre et finalement le Britannique Guy Williams s’empare de la victoire avec l’étalon Selle Français Rouge de Ravel (Ultimo van ter Moude x Quouglof Rouge). Il devance de plus d’une seconde le couple Vice-Champion de France Pro Elite Grégory Cottard/Regate d’Aure (Robin II Z x Drakkar des Hutins) alors que son compatriote Titouan Schumacher monte sur la troisième marche du podium en compagnie d’Atome Z (Amadeus Z x Toulon). Mathieu Billot, en selle pour l’occasion sur Joe van Terbeke (Cooper van de Heffinck x Wandor van de Mispelaere), huit ans seulement, est 4ème, alors que Daniel Neilson et Major Delacour (Ksar-Sitte x Leopard) complètent le top cinq. Au total douze couples sont sortis de piste avec un parcours sans-faute.

Résultats complets de l’épreuve

Demain, quarante paires se frotteront au Grand Prix trois étoiles, signé Frédéric Cottier, qui débutera à 13h30, et tenteront d’être les premiers à inscrire leur nom au palmarès de l’épreuve.

Photo : Guy Williams et Rouge de Ravel, vainqueurs du prix de la Ville de Deauville – crédit photo : Pixels Events