CSI5* de Miami (Usa) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Saint-Tropez - Cogolin : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* d’Eschweiler (Ger) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Lanaken (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* d’Oliva (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* d’Opglabbeek (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming 

CSI2* de Sancourt : Résultats en ligne

CSI2* de Valence (Esp) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSIO Jeunes de Gorla Minore (Ita) : Résultats en ligne – Live Streaming

 

CSI5* de Mexico City (Mex) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Kronenberg (Ned) : Résultats en ligne

CSI3* de Lanaken (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* d’Oliva (Esp) : Résultats en ligne – Live Streaming  

CSI2* d’Opglabbeek (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Valence (Esp) : Résultats en ligne – Live Streaming

Grand National de Vichy : Résultats en ligne - Live Streaming

 

 

Cet après-midi à Göteborg, Steve Guerdat a mis tout le monde d’accord pour entrer dans le cercle très fermé des vainqueurs de trois finales de Coupe du Monde. Il a devancé son compatriote Martin Fuchs et le Champion d’Europe Peder Fredricson.

Quel grand champion ! Troisième à l’issue des deux premières étapes de la finale de la Coupe du Monde de Göteborg, Steve Guerdat a sorti le grand jeu pour s’adjuger la victoire cet après-midi. Auteur d’un double sans-faute lors de l’épreuve finale en compagnie d’Alamo (Ukato x Equador), l’homme aux nerfs d’acier a une nouvelle fois montré sa capacité à amener ses chevaux à leur pic de forme lors des grands rendez-vous. Grâce à cette nouvelle victoire, la deuxième obtenue à Göteborg après son succès avec Corbinian en 2016, il a égalé les grands champions Hugo Simon, Rodrigo Pessoa, Meredith Michaels-Beerbaum et Marcus Ehning, tous lauréats à trois reprises d’une finale de Coupe du Monde.

Le numéro un mondial, qui a rarement manqué un podium individuel ou en équipe dans un grand championnat, a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès déjà extrêmement fourni : « C’est une victoire émotionnelle pour moi. Ce concours et le circuit Coupe du Monde signifient beaucoup pour moi donc gagner cette finale représente énormément pour moi, c’est un sentiment incroyable.

On essaye toujours de faire pour le mieux, mais c’est du sport et il y a aussi une part de chance. Aujourd’hui j’étais prêt à tout donner et j’ai monté la dernière manche obstacle après obstacle en essayant de ne pas faire d’erreur. Je ne pensais pas gagner en arrivant ici, ce qui rend cette victoire encore plus exceptionnelle.

On travaille tous les jours pour des moments comme celui-là. Une victoire, quelle que soit la façon dont on la gagne, ne peut être spéciale que si nous avons derrière nous un public comme celui-là. », confiait-il.

Il est suivi sur le podium par deux cavaliers qui ont déjà brillé lors de grands championnats. Tout d’abord son compatriote Martin Fuchs, vainqueur de deux étapes Coupe du Monde cette saison, à Lyon et Bâle. Comme à Tryon, il a dû se contenter de la médaille d’argent en compagnie de son fantastique Clooney 51 (Cornet Obolensky x Ferragamo), qui est probablement le cheval ayant accumulé le plus de performances en Grands Prix et Championnats lors de ces douze derniers mois. Si le titre lui a cette fois encore échappé, il ne fait aucun doute que le Suisse fera partie des grands favoris au titre individuel lors des Championnats d’Europe de Rotterdam. Comme son ami Steve Guerdat, Martin Fuchs a su éviter les pièges mis en place par le chef de piste Santiago Varela pour réaliser un superbe double sans-faute cet après-midi.

Favori d’un public tout acquis à sa cause, le local Peder Fredricson, qui disputait sa toute première finale de Coupe du Monde, a quant à lui laissé à terre avec Catch Me Not S (Cardento x Ramiro’s Son) le délicat vertical sur bidet numéro dix en première manche. Si cette faute l’a privé de victoire, le Suédois, Champion d’Europe en titre, est monté sur la troisième marche du podium pour la plus grande joie des spectateurs présents.

Quelque peu en-dessous du niveau auquel il nous avait habitué cet hiver, Daniel Deusser a formidablement redressé la barre cet après-midi en compagnie de Tobago Z (Tangelo van de Zuuthoeve), lauréat de deux étapes de Coupe du Monde cet hiver, en signant lui aussi un double sans-faute qui l’a amené au pied du podium. De son côté, pour le premier championnat de sa monture Delux Van T&L (Toulon x Landetto), Niels Bruynseels a terminé à une prometteuse 5ème place après avoir commis une faute dans chaque manche, sur le maudit vertical numéro dix en première et l’entrée du double de bidets dans la deuxième. Petite déception pour la tenante du titre Beezie Madden, qui espérait sûrement un podium avec Breitling LS (Quintero x Acord II) et a dû se contenter de la 6ème place après avoir mis à terre elle aussi le vertical dix en première manche, mais aussi la barre de spa en deuxième pour un total de 11 points comme Bruynseels mais dans un moins bon chronomètre. Troisième cavalier à 11 points, Olivier Philippaerts s’est fait piéger deux fois en première manche avant d’achever son championnat avec une beau sans-faute de Legend of Love (Landzauber x Corgraf) pour une 7ème place finale. En tête avant cette finale, Eduardo Alvarez Aznar n’est malheureusement pas parvenu à conserver son score vierge, commettant trois fautes sur les deux manches avec Rokfeller de Pleville (L’Arc de Triomphe x Apache d’Adriers) le reléguant à la 8ème place finale.

Seul Français au départ de cette finale, Olivier Robert a commis trois fautes en première manche qui lui ont ôté toute chance de terminer dans le top dix. En compagnie de Tempo de Paban (Jarnac x Quatar de Plape), l’Aquitain est parvenu à redresser la barre en deuxième manche avec un bon parcours pénalisé d’une faute et d’un point de temps dépassé. Le couple a pris la 13ème place finale.

Classement général de la finale de la Coupe du Monde

Classement de l’étape finale

Photo : Steve Guerdat et Alamo, vainqueurs de la finale de la Coupe du Monde de Göteborg – Crédit photo : FEI

 

Comme souvent, la deuxième étape de la finale de la Coupe du Monde, disputée hier soir, a redistribué les cartes. Peder Fredricson a remporté l’épreuve à domicile, remontant du même coup à la deuxième place au classement général. Toujours en course pour une victoire, Steve Guerdat a perdu le leadership au profit d’Eduardo Alvarez Aznar, alors que Pieter Devos a vécu une grosse désillusion. Belle performance pour Olivier Robert, 7ème de l’épreuve.

Quelle épreuve ! Vendredi soir à Göteborg, le parcours tracé par Santiago Varela pour la deuxième étape de la finale de la Coupe du Monde a donné lieu à de nombreux chamboulements. La difficulté de parcours de type Grand Prix, où la délicate entrée du double de palanques, l’oxer de sortie du triple ou encore l’oxer naturel numéro treize ont été les obstacles les plus fautifs, mais aussi les dimensions de la piste, n’y ont pas été étrangers. La pression a également joué son rôle puisque seul deux couples classés parmi les dix meilleurs de l’épreuve de Chasse sont parvenus à réaliser un parcours sans-faute et à s’inviter à un barrage à huit concurrents.

La plus grosse déception de ce parcours initial est venue de Pieter Devos, deuxième de l’épreuve de Chasse. Aérien jusque-là, Apart (Larino x Burggraaf) a commis une grosse faute sur la barre de spa de l’entrée du triple ce qui a obligé son cavalier à sortir de la combinaison. Le deuxième passage n’a pas été plus concluant et le couple a malheureusement été éliminé. Déception aussi pour Christian Ahlmann, qui a perdu toute chance de grand résultat final après avoir laissé trois barres à terre en compagnie de Clintrexo Z (Clintissimo Z x Rex Z). Dans une moindre mesure, Henrik von Eckermann, fautif sur la sortie du triple avec Mary Lou (Montendro x Portland L), s’est éloigné du podium, tout comme Daniel Deusser, auteur d’une faute sur la palanque d’entrée de double avec Tobago Z (Tangelo van de Zuuthoeve x Mr Blue).

De leur côté, les Français ont vécu une soirée en demi-teinte : Si Olivier Robert a brillé avec Tempo de Paban (Jarnac x Quatar de Plape), signant un superbe sans-faute au premier tour, le leader tricolore Kevin Staut, en selle sur Cannary (Caretino x Lavall I), est sorti de piste avec trois fautes au compteur.

Au barrage, la victoire est revenue au héros local Peder Fredricson, en selle sur Catch Me Not S (Cardento x Ramiro’s Son), pour la plus grande joie du public suédois : « C’est fantastique de réaliser un tel résultat devant son public ! Mon cheval n’est pas le plus rapide au sol mais il a une très grande foulée. J’ai pu retirer une foulée sur l’avant-dernier au barrage et c’est ce qui m’a permis de l’emporter aujourd’hui. », déclarait Fredricson. Il s’est imposé avec une marge minimum de trois centièmes de seconde sur Eduardo Alvarez Aznar, qui forme un couple extrêmement régulier avec le Selle Français Rokfeller de Pleville (L’Arc de Triomphe x Apache d’Adriers). Parti en début de barrage, Max Kühner a serré ses courbes sans prendre tous les risques et s’est assuré la 3ème place avec Chardonnay (Clarimo x Corrado I), juste devant le dernier double sans-faute, le polonais Jaroslaw Skrzyczynski, impressionnant depuis le début de la semaine avec Chacclana (Chacco Blue x Capilano). Tenante du titre, Beezie Madden est passée tout près de la victoire mais une faute sur l’ultime obstacle l’a reléguée à la 5ème place de l’épreuve en compagnie de Breitling LS (Quintero x Acord II). Ce dernier a aussi été fatal à Niels Bruynseels, 6ème avec Delux Van T&L (Toulon x Landetto) et à Olivier Robert, alors que Ludger Beerbaum a été fautif sur le premier obstacle du barrage avec Cool Feeling (Cornado x Lancer II).

Classement complet de l’épreuve

Au classement général, Eduardo Alvarez Aznar, 6ème de la Chasse, s’est emparé de la tête au provisoire, mais il aura fort à faire dimanche s’il veut repartir avec le trophée. En effet, pas moins de sept couples se tiennent en moins d’une barre. Vainqueur hier, Peder Fredricson est deuxième à un point du leader, Steve Guerdat 3ème avec deux points de retard, alors que quatre cavaliers se partagent la 4ème place avec trois points : Beezie Madden, Niels Bruynseels, Martin Fuchs et Olivier Philippaerts. Sauf grosse surprise, le vainqueur devrait se trouver parmi ceux-là dimanche après-midi.

Classement général provisoire avant la finale

Photo : Peder Fredricson et Catch Me Not S, vainqueurs de la deuxième étape de la finale Coupe du Monde de Göteborg – Crédit photo : FEI

Vainqueur de l’épreuve de Chasse de la finale Coupe du Monde de Göteborg, Steve Guerdat a frappé fort d’entrée et semble bien armé pour s’adjuger une troisième couronne sur ce circuit qu’il apprécie tant. Mais il reste encore du chemin à parcourir et nul doute que les cavaliers belges, brillants ce soir, lui donneront du fil à retordre.

Arrivé à Göteborg avec le brassard de numéro un mondial, Steve Guerdat ne pouvait rêver mieux qu’une victoire pour débuter la finale de la Coupe du Monde ! En selle sur Alamo (Ukato x Equador), qui lui a déjà offert la finale du Top Ten en décembre dernier, le Suisse a monté avec toute la précision qu’on lui connaît sans mettre son cheval dans le rouge pour remporter l’épreuve de Chasse : « On ne gagne pas un Championnat lors de la Chasse mais on peut le perdre. Aujourd’hui tout s’est passé comme je l’avais planifié. Je suis très content de mon parcours et de la manière dont mon cheval a sauté, il m’a mis en confiance et a été bien jusqu’au bout. Il reste encore du chemin et il faut rester concentré ! », confiait le vainqueur.

Il s’en est fallu de peu pour qu’il soit battu par Pieter Devos, trois centièmes exactement. Le Suisse a mieux négocié l’option devant l’entrée du triple et le virage de la palanque numéro onze, ce qui lui a permis de l’emporter ce soir devant le Belge, auteur d’une belle démonstration avec son fidèle Apart (Larino x Burggraaf).

S’ils ont été victimes d’un coup dur hier lorsque Pebbles Z, la monture de Gudrun Patteet, a été refusée lors de la visite vétérinaire, les Belges ont fortement impressionné ce soir. Outre Devos, 2ème, Olivier Philippaerts, parti en tout début d’épreuve avec Legend of Love (Landzauber x Corgraf), est longtemps resté accroché à la tête avant d’être dépassé par son compatriote. Il a finalement prix la 3ème place de l’épreuve, juste devant un autre Belge, François Mathy Jr, auteur d’un très beau parcours avec Casanova de l’Herse (Ugano Sitte x Kashmir van Schuttershof). Dernier Diable Rouge au départ, Niels Bruynseels a lui aussi réalisé un sans-faute en compagnie de Delux van T&L, ce qui l’a placé à la 9ème place de l’épreuve.

Les autres favoris se sont globalement tous montrés à la hauteur de l’événement. Martin Fuchs, 5ème avec un Clooney 51 (Cornet Obolensky x Ferragamo) très à l’aise, est en embuscade tout comme Eduardo Alvarez Aznar, toujours aussi régulier en compagnie de Rokfeller de Pleville (L’Arc de Triomphe x Apache d’Adriers) ou encore Christian Ahlmann, 7ème au provisoire avec Clintrexo Z (Clintissimo Z x Rex Z). Associé à Tobago Z (Tangelo van de Zuuthoeve x Mr Blue), Daniel Deusser, déçu de sa faute sur l’oxer d’entrée de double, reste au contact grâce à un parcours rapide qui le place 8ème. Petite déception la tenante du titre Beezie Madden, en selle sur Breitling LS (Quintero x Acord II), et le héros du pays Henrik von Eckermann, accompagné de Mary Lou (Montendro x Portland L), qui font tomber l’ultime oxer malgré des parcours convaincants, ce qui les place respectivement 10ème et 16ème après la Chasse. Ils restent tous les deux en course pour un podium.

De leur côté, les Tricolores Kevin Staut et Olivier Robert ont déroulé deux bons parcours mais ils ont tous les deux été pénalisés d’une faute. Kevin a laissé l’entrée du triple à terre en compagnie de Cannary (Caretino x Lavall I) alors que la sortie du double a été fatale à Olivier et Eros (Querlybet Hero x Forever). Respectivement 13ème et 15ème, ils restent néanmoins dans le coup pour envisager un podium mais ils n’auront pas le droit à l’erreur demain soir dans l’épreuve à barrage qui promet d’être capitale.

Résultats complets de l’épreuve de Chasse 

Photo : Steve Guerdat et Alamo, vainqueurs de l’épreuve de Chasse de la finale de Coupe du Monde de Göteborg - FEI/ Liz Gregg

 
 

Finale Coupe du Monde de Göteborg (Swe) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* de Gorla Minore (Ita) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* d’Arezzo (Ita) : Résultats en ligne

CSI3* de Bonheiden (Bel) : Résultats en ligne

CSI3* de Cagnes-sur-Mer : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Cluny : Site Internet du concours

CSI2* de Kronenberg (Ned) : Résultats en ligne

CSI2* de Lanaken (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2*-W de Sao Paulo (Bra) : Résultats en ligne

CSI2* de Séville (Esp) : Site Internet du concours

CSIO Y/J/Ch d’Opglabbeek (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming