Le week-end dernier à Deauville, vingt-quatre étalons ont obtenu leur approbation Z alors que deux mâles ont vu leur admission confirmée.

Comme il est désormais de tradition depuis plusieurs années, le Studbook Zangersheide a organisé le week-end dernier une expertise d’étalons au Pôle International du Cheval de Deauville. Durant deux jours, une soixantaine de mâles ont été examinés par Eric Levallois, Heinz Meyer et Luc Tilleman.

Samedi matin, Old Chap Tame (Carthago x Quidam de Revel), grand performer international avec Eugénie Angot puis Edwina Tops-Alexander, a été le premier approuvé grâce à ses performances au plus haut niveau.

Douze mâles de trois et quatre ans évalués au saut en liberté durant deux jours ont quant à eux été agréés. Les approuvés descendaient pour la plupart de belles lignées maternelles dont les remarqués Hip Hop de Hus (Eldorado de Hus x Calido I), frère utérin de la championne Bella Donna, Ginger des Forets (President x Voltaire), frère utérin de l’étalon performer au plus haut niveau Zirocco Blue VDL ou encore Vigo d’Fee de Septon (Vigo d’Arsouilles, fils de la grande gagnante internationale Reine-Fee des Hazalles qui a produit la formidable Venue d’Fees des Hazalles, CSIO sous couleurs américaines.

Dimanche après-midi, une vingtaine de mâles ont été évalués sous la selle et onze d’entre eux ont été approuvés. Parmi les mâles les plus en vue, notons Special Cera du Maillet Z (Stakkato x Come On), arrière-petit-fils de la crack Fein Cera, Festival d’Argouges (Armitages Boy x Lauterbach), issu de l’excellente Adriana d’Argouges, Crooner Brimbelles Z (Cornet Obolensky x Russel), Opium Quality (Cornet Obolensky x Caretino) qui descend de la même lignée maternelle que le crack Casall, ou encore Einstein de Hus (Baloubet du Rouet x Diamant de Semilly), petit-fils de la championne Jumpy de Kreisker. Plusieurs des étalons admis à Deauville étaient déjà approuvés au stud-book Selle Français, à l’image de Fahrenheit de Vains (Cornet Obolensky x Qredo de Paulstra), Eldorado d’Elle (Qlassic Bois Margot x Richebourg) et Darkhorse Brimbelles (Air Jordan Z x Diamant de Semilly).

Deux mâles précédemment agréés, Finger des Cabanes (Virus des Cabanes x Jus de Pomme) et Pajou Van Beaugaarde (Toulon x Flamenco Desemilly) ont confirmé leur approbation grâce à leur prestation sur un parcours standard.

Photo : Ginger des Forets fait partie des vingt-quatre mâles nouvellement approuvés au stud-book Z 

 

CSIO de Wellington – Deeridge Farm (Usa) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI3* de Lillestrom (Nor) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI3* de Neumünster (Ger) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI3* de Vilamoura (Por) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI3* de Wellington (Usa) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Dubai (Uae) : Site Internet du concoursLive Streaming 

CSI2* de Lier (Bel) : Résultats en ligne

CSI2* d’Oliva (Esp) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Valencia (Esp) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Vejer de la Frontera (Esp) : Résultats en ligneLive Streaming

Expertise d’étalons de Zangersheide, Deauville : Catalogue des mâles présentésLive Streaming

 

Vainqueur de l’épreuve majeure de vendredi et de la difficulté progressive de dimanche matin, Julien Epaillard s’est adjugé dimanche après-midi le Grand Prix Land Rover au CSIW de Bordeaux. Tenante du titre, Félicie Bertrand a pris la 2ème place avec Sultane des Ibis, devançant le Néerlandais Maikel van der Vleuten et Dana Blue.

Trente-quatre couples ont pris le départ dimanche après-midi du Grand Prix Land Rover. Dans cette épreuve disputée sur des cotes d’1,60m, le double de verticaux sur bidets, le triple mais aussi le vertical aux couleurs du Selle Français, ont été très fautifs. Jean-François Morand, le chef de piste, avait choisi un temps accordé serré. Seuls quatre couples ont décroché leur place pour le barrage, alors que trois autres ont été pénalisés par le temps : Michael Jung, 5ème avec Sportsmann S (Stolzenberg x Calido I), Henrik von Eckermann, 6ème en selle sur Best Boy 2 (Contagio x Sunrise) et enfin Bart Bles, 7ème en compagnie de Gin D (Clinton I x Skippy II).

Ouvreur du barrage, Maikel Van der Vleuten a serré ses courbes et pris de vrais risques avec Dana Blue (Mr Blue x Hemmingway) mais l’entrée du double lui a été fatale. Tenantes du titre du Grand Prix Land Rover, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis (Quidam de Revel x Elan de la Cour) ont ensuite signé un barrage hyper rapide dont le couple a le secret. Le public a exulté après le passage de l’ultime oxer mais malheureusement la barre de derrière a fini par tomber au sol. La paire française, toutefois plus rapide que le couple néerlandais, a pris la tête du classement provisoire.

Juste derrière elle, Julien Epaillard et Queeletta (Quality x Landor S) se sont élancés. Le duo, à qui tout réussit ces dernières semaines, n’a pas failli et s’est emparé du leadership en réalisant le premier double sans-faute de l’épreuve dans un chronomètre légèrement plus rapide que celui de sa compatriote.

Seul Pius Schwizer pouvait alors priver le Français d’une nouvelle victoire, mais deux fautes en compagnie de Cas (Casall x Baldini I) l’ont finalement placé au pied du podium.

Sous les acclamation du public, Julien Epaillard a remporté sa troisième victoire du week-end et décroché du même coup le titre de meilleur cavalier du concours : « C’est un bon début d’année pour moi ! J’ai la chance d’avoir des partenaires formidables et cela est très motivant. Après le loupé d’hier dans le Grand Prix Coupe du Monde, j’avais à cœur de me refaire. Queeletta est très en forme, elle était 2ème du Grand Prix Coupe du Monde de Bâle et elle a gagné deux épreuves ici. Au barrage, je n’ai pas tellement changé mon plan après avoir vu les deux parcours à quatre points des autres. Si j’étais sans-faute dans un tempo lent je risquais d’être battu par Pius Schwizer et si je faisais quatre points il fallait que je termine devant les deux autres. Il y a donc eu une certaine prise de risques de ma part.

J’ai prévu d’emmener Queeletta à Las Vegas pour la finale de la Coupe du Monde mais je voulais garder l’option Toupie. Comme il fallait qu’elle ait participé à un Grand Prix Coupe du Monde pour sauter la finale, j’ai décidé de la mettre hier dans le Grand Prix Coupe du Monde plutôt que Queeletta.

Concernant les Jeux Olympiques, quand Queeletta est arrivée chez moi elle avait quelques problèmes sur les rivières et il faudrait que je puisse la tester à nouveau dessus. Deux autres chevaux de mon écurie sont sélectionnables : Tout d’abord Virtuose Champeix qui saute très bien les rivières et ne s’impressionne pas mais avec lequel je n’ai pas encore fait de Coupe des Nations. Il devrait faire La Baule, Rome ou Aix-la-Chapelle voire deux des trois. Puis Toupie qui est une jument un peu atypique mais qui est en forme et va dans le feu. », expliquait le vainqueur.

Tenante du titre de ce Grand Prix, Félicie Bertrand est passée tout près d’un nouvel exploit et s’est finalement classée 2ème de l’épreuve : « Je suis ravie et je n’ai aucun regret aujourd’hui. Sultane a incroyablement bien sauté. J’ai une petite déception par rapport à hier car je nous voyais vraiment au barrage. Nous avons confirmé aujourd’hui que la victoire de l’an dernier n’était pas de la chance. Je monte Sultane depuis deux ans et demi et nous nous entendons très bien. La victoire de l’an dernier nous a fait du bien car ce niveau était nouveau pour nous et cela nous a donné beaucoup de confiance. Sultane va désormais profiter d’une période de repos d’un mois à un mois et demi. Elle recommencera à l’extérieur sur de plus petits parcours et nous nous préparerons ensuite pour notre première grosse échéance qui devrait être le CSIO de La Baule. J’ai très envie cette année de participer à des Coupes des Nations qui sont des épreuves formidables ! », confiait la cavalière normande.

Résultats complets du Grand Prix Land Rover 

Photo : Julien Epaillard et Queeletta, vainqueurs du Grand Prix Land Rover – Crédit photo : Christophe Bricot

Vainqueurs à Bâle il y a quelques semaines, Steve Guerdat et Victorio des Frotards se sont imposés samedi soir dans le Grand Prix Coupe du Monde de Bordeaux à l’issue d’un formidable barrage. Daniel Deusser et Niels Bruynseels ont complété le podium.

Quel couple ! Brillants à Bâle où ils avaient remporté à la fois le Grand Prix et le Grand Prix Coupe du Monde, Steve Guerdat et Victorio des Frotards (Barbarian x Prince Ig’Or aa) ont remis le couvert à Bordeaux en s’adjugeant le Grand Prix Coupe du Monde.

Signée Jean-François Morand et annoncée à 1,65m, l’épreuve s’est révélée délicate. Le triple numéro cinq et la ligne finale, avec un gros oxer dos à la porte suivi à quatre foulées longues d’un double oxer-vertical, ont fait des ravages et privé de nombreux couples de la lutte finale. Neuf couples ont finalement décroché leur place pour le barrage dont un seul Tricolore, Roger-Yves Bost, très en forme avec Sangria du Coty (Quaprice Bois Margot x Muguet du Manoir).

Ouvreur du barrage, Emilio Bicocchi a d’entrée signé un parcours très rapide avec Evita SG Z (Verdi x Codexco), mais il a été pénalisé d’une faute sur l’entrée du double. Grâce à sa qualification pour le barrage, il s’est néanmoins assuré d’une place à Las Vegas. Derrière lui, Roger-Yves Bost a réalisé le premier double sans-faute grâce à une nouvelle très belle prestation de Sangria du Coty et a marqué des points en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Après deux fautes de Geir Gulliksen et Gin Chin van het Lindenhof (Chin Chin x Calido), la Portugaise Luciana Diniz a assuré le sans-faute en compagnie de Chacco Blue II (Chacco Blue x Cincaba Rouge). La Britannique Holly Smith a quant à elle été fautive sur le vertical cinq en compagnie de son excellent Hearts Destiny (Heart Throb x Rabino).

Vainqueur de l’étape Coupe du Monde de Stuttgart, Pieter Devos et Apart (Larino x Burggraaf) ont accéléré le tempo et sont parvenus à devancer Bost de près d’une seconde. Mais leur leadership a été de courte durée. Steve Guerdat, plus que jamais meilleur cavalier mondial, a signé un fantastique barrage avec le véloce Victorio des Frotards et a devancé le Belge d’une seconde et demie. Tenant du titre, Daniel Deusser s’est bien battu avec Jasmien v. Bisschop (Larino x Chin Chin) mais il a dû s’incliner pour près de huit dixièmes, alors que l’ultime barragiste, Niels Bruynseels, associé à la bouillonnante Ilusionata Van’t Meulenhof (Lord Z x Carthago), sœur utérine du célèbre Emerald, est monté sur la troisième marche du podium à douze centièmes de Deusser.

Pour sa troisième participation à un Grand Prix cinq étoiles, Victorio des Frotards a remporté une troisième victoire, pour le plus grand bonheur de son cavalier : « C’est un cheval qui m’apporte beaucoup de plaisir d’autant que nous partions de loin ensemble. Le cheval était très performant avec son ancien cavalier et je l’ai toujours bien aimé. J’y croyais beaucoup et je l’ai acheté avec deux amis. J’avais envie que cela fonctionne mais à un moment donné j’ai commencé à avoir des doutes. Le cheval ne se battait pas pour moi et cela me décevait de ne pas le comprendre. Nous avons eu un déclic lors du premier Grand Prix de Bâle et cela m’a mis dans un autre état d’esprit. Je me suis enlevé un poids et je pense que le cheval l’a ressenti. C’est un cheval qui prend beaucoup de plaisir à aller vite.

Bordeaux est l’un de mes concours favoris, le public est extraordinaire. C’est un concours qui m’a toujours tenu à cœur mais qui se refusait à moi. Il y a toujours du grand sport, des barrages de folie et je voulais en faire partie. Aujourd’hui, c’est un rêve de gosse qui se réalise !

Concernant la finale de Las Vegas, j’ai prévu d’emmener Venard de Cerisy. Il est au repos depuis Genève. Il va arriver la semaine prochaine à Oliva pour faire de petits parcours et aller à la plage. Je vais essayer de le préparer au mieux pour cette finale. », confiait le vainqueur.

Daniel Deusser, tenant du titre, est à nouveau monté sur le podium : « A la reconnaissance de l’épreuve et en regardant les premiers passer, j’ai pensé qu’il y allait avoir plus de parcours sans-faute mais finalement le chef de piste a fait une très bon travail.  Il y a eu beaucoup de fautes dans la dernière ligne. Jasmien va participer dans deux semaines à l’étape de Göteborg puis je l’emmènerai à Las Vegas pour la finale de la Coupe du Monde. », racontait-il.

Niels Bruynseels, troisième du classement, était lui aussi ravi du résultat de sa jument, qui participait à son premier Grand Prix CSI5* : « Ilusionata est une jument très spéciale que je monte depuis un an. J’ai mis du temps à la comprendre. Son ancien cavalier William Whitaker m’avait expliqué qu’il ne fallait pas sauter au paddock avec elle mais j’ai quand même voulu essayer et je suis descendu au bout de deux minutes ! La jument est très calme aux écuries et on peut bien la travailler à la maison mais au concours c’est une autre jument. On la longe beaucoup à la barre d’essai et, un cheval avant mon tour, je monte dessus et je pars en piste. Je ne savais pas encore qui emmener à Las Vegas, mais compte-tenu du comportement d’Ilusionata aujourd’hui elle devient une option très sérieuse. », expliquait le cavalier belge.

Résultats complets du Grand Prix Coupe du Monde 

Au classement général du circuit, Steve Guerdat ne cesse de s’envoler et totalise désormais 95 points. Pieter Devos, lui aussi très régulier depuis le début de la saison indoor, est 2ème avec 83 points. Malgré un jour sans à Bordeaux, Marcus Ehning occupe la troisième marche du podium avec 73 points. Kevin Staut, meilleur cavalier tricolore du classement, est 9ème avec 52 points. La dernière étape se disputera dans deux semaines à Göteborg.

Classement général provisoire du circuit après treize étapes

Photo : Steve Guerdat et Victorio des Frotards, vainqueurs du Grand Prix Coupe du Monde de Bordeaux – Crédit photo : Jumping International de Bordeaux

 

Sur une belle spirale de succès depuis plusieurs semaines, Julien Epaillard s’est imposé vendredi soir à Bordeaux dans le Prix FFE Generali Trophée Nouvelle Aquitaine. Il a devancé le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli et l’Allemand Marcus Ehning.

Julien Epaillard n’en finit pas de gagner ces dernières semaines ! Lauréat du Grand Prix CSI5* d’Amsterdam et de deux Grands Prix à Oliva, le Tricolore n’a laissé aucune chance à ses adversaires hier soir dans le Prix FFE Generali Trophée Nouvelle Aquitaine. Il était associé pour l’occasion à Queeletta (Quality x Landor S), récente 2ème du Grand Prix Coupe du Monde de Bâle. Hyper rapide, prenant toutes les options courtes sur le parcours de Jean-François Morand, aux cotes d’1,50m, le Normand a devancé de deux secondes le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli, auteur d’un superbe parcours avec Icarus (Douglas x Sioux de Baugy). Toujours aussi véloce avec l’étalon Comme Il Faut (Cornet Obolensky x Ramiro), Marcus Ehning est monté sur la troisième marche du podium, quelques dixièmes seulement derrière Zanotelli. Henrik von Eckermann a pris une belle 4ème place avec Best Boy 2 (Contagio x Sunrise), alors que le cavalier français Edward Levy a complété le top cinq avec l’excellent Uno de Cerisy (Open Up Semilly x Siego).

Au total seize couples n’ont pas renversé la moindre barre, dont une bonne partie n’a pas joué le jeu du chronomètre, préférant utiliser cette épreuve pour préparer l’étape Coupe du Monde de ce soir. Déjà qualifié pour la finale de la Coupe du Monde de Las Vegas, Epaillard tentera cette fois de briller avec une autre monture, l’ultra-compétitive Toupie de la Roque.

Résultats complets de l’épreuve 

Plus tôt dans la journée, les cavaliers Tricolores ont brillé dans l’épreuve d’ouverture en s’adjugeant les six premières places : Marc Dilasser l’a emporté avec Cliffton (Clinton x Halango II van de Wateringhoeve) devant Benoît Cernin, associé à Vackanda de Lojou (Apache d’Adriers x Diamant de Semilly) et Félicie Bertrand, en selle sur Vahine de Favi (Number One d’Iso x Rif du Crocq).

Résultats complets du prix Horse & Sport

Photo : Julien Epaillard et Queeletta, vainqueurs du prix FFE Generali Trophée Nouvelle Aquitaine – Crédit photo : Artiste Associé

 

CSIW de Bordeaux : Résultats en ligneLive Streaming

CSIW de Sharjah (Uae) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI5* de Wellington (Usa) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI4*-W de Leon (Mex) : Résultats en ligne

CSI3* de Kronenberg (Ned) : Résultats en ligne

CSI3* de Valence (Esp) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Vilamoura (Por) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Damme-Neuenwalde (Ger) : Résultats en ligne

CSI2* de Villeneuve-Loubet : Résultats en ligne