Ce week-end, ‘s-Hertogenbosch accueille un CSI5* capital puisqu'une partie des couples européens qualifiés pour la finale Coupe du Monde d’Omaha y effectueront leurs derniers réglages. Christian Ahlmann, Ludger Beerbaum, Marcus Ehning, Scott Brash,  Bertram Allen, Steve Guerdat, Lorenzo de Luca, Harrie Smolders, Nicola et Olivier Philippaerts, Pius Schwizer, Maikel van der Vleuten ou encore Max Kühner sont de la partie. Roger-Yves Bost, Simon Delestre, Pénélope Leprévost et Kevin Staut défendront les couleurs de la France.

Les tournées se poursuivent à Wellington qui propose cette semaine un CSI5*,  mais aussi à Vejer de la Frontera, Vilamoura, Mijas ou encore Villeneuve Loubet.

A suivre également l’étape Coupe du Monde d’Ocala, les CSI3* de Gorla Minore et Herning et l’étape du Grand National de Royan.

CSI5* de ‘s-Hertogenbosch (Ned) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI5* de Wellington (Usa) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* de Gorla Minore (Ita) : Résultats en ligne

CSI3* d’Herning (Den) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3*-W d’Ocala (Usa) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Vejer de la Frontera (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* de Vilamoura (Por) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Mijas (Esp) : Résultats en ligne  - Live Streaming

CSI2* de Villeneuve Loubet : Site Internet du concours

Grand National de Royan : Résultats en ligne

Le week-end dernier se tenait à Gesves l’expertise du SBS. Une trentaine de candidats étalons se sont présentés devant le jury et, après deux jours de compétition, dix-huit d’entre eux ont décroché leur approbation dont deux chevaux de dressage et deux poneys.

Parmi eux, trois sont la propriété ou la co-propriété du célèbre étalonnier belge Joris de Brabander, dont Andy Pur VDM Z (Aktion Pur Z x Tinka’s Boy), petit-fils de Candy, vainqueur du Grand Prix CSIO de Calgary avec Pieter Devos.

Les nouveaux approuvés sont issus des confirmés Casall, Kannan, Toulon, Vigo d’Arsouilles,  mais aussi des jeunes étalons Bisquet Balou van de Mispelaere, I’m Special de Muze, Jilbert van’t Ruytershof ou encore Vagrant Z.

Ils proviennent des lignées maternelles du vice-champion olympique All In (P.Fredricson), de la Championne de Belgique Aluna et des internationaux Carlina (P.Schwizer), Heidi du Ruisseau Z (E.Tops-Alexander) ou encore Doremi (A. Francart).

En parallèle s’est disputée l’ultime étape de la Pavo Cup réservée aux étalons approuvés de quatre à sept ans. Dix-neuf mâles ont réalisé le sans-faute dans la catégorie des quatre ans et onze dans les cinq ans.

La catégorie des six ans a vu la victoire de Leandro Vg (Gitano v Berkenbroeck x Chellano Z) en compagnie de Jeroen de Winter. Il devance Le Diamant Horta (Diamant de Semilly x Parco) qui évoluait avec Walter Lelie et Rodrigo Bass en selle sur Bingo Ste Hermelle (Number One d’Iso x Diamant de Semilly).

Les sept ans, qui ne comptaient que sept engagés, sont revenus à Fun Again (Indoctro x Burggraaf) et Guy Janssens. Ils devancent Cooper I Z (Chellano Z x Calvaro) et Mike van Olst. Krezip DH (Va-Vite x Darco) et Jeroen de Winter complètent le podium.

Liste des étalons admis

Résultats de la Pavo Cup

 

Encore un Grand Prix surdoté pour Scott Brash ! Déjà vainqueur à Doha en 2013, le Britannique ajoute une nouvelle victoire de prestige à son palmarès déjà bien fourni. Retour sur une épreuve qui a réservé de belles surprises.

Pour le premier grand rendez-vous indoor de la saison, le chef de piste avait concocté un Grand Prix délicat qui a causé bien des difficultés aux quarante-et-un couples engagés. Si les fautes se sont assez bien réparties tout au long du parcours, le double de palanques blanches placé en numéro quatre a été l’obstacle le plus fautif.  Le temps accordé a aussi joué son rôle puisque cinq paires sans-faute sur les barres ont été pénalisées par le chronomètre.

Seuls six couples sont parvenus à boucler la première manche sans le moindre point de pénalité, dont les favoris Scott Brash/Ursula XII (Ahorn x Papageno), Bertram Allen/Molly Malone V (Kannan x Cavalier) et Christian Ahlmann/Taloubet Z (Galoubet A x Polydor), mais aussi les moins attendus Omer Karaevli/Roso au Cronier (Looping d’Elle x Odin de la Cense) et Pilar Cordon/Galine la Cour Zichelhof (Major de la Cour x Ramiro).

Réservée aux dix-huit meilleurs couples du parcours initial, la deuxième manche a provoqué nettement moins de difficultés  puisqu’onze paires ont signé un parcours sans-faute. Si Max Kühner, associé à Chardonnay 79 (Clarimo x Corrado) et Bertram Allen ne rééditent pas leur performance de la première manche, les quatre autres cavaliers accèdent au barrage.

Premier à s’élancer, Scott Brash met d’emblée la pression à ses adversaires avec un sans-faute rapide. Pilar Cordon (3ème) part sur un train d’enfer mais perd toute chance de victoire après une faute sur le numéro deux malgré un chronomètre plus rapide que le Britannique. Egalement plus rapide que Brash, Christian Ahlmann (4ème) est lui pénalisé sur la palanque blanche. Il ne reste alors plus que la grosse cote du jour, Omer Karaevli pour priver Scott Brash de victoire. Le cavalier turc, poussé par le public et nullement impressionné par l’enjeu, joue sa chance. S’il reste à sept dixièmes de Brash, il signe probablement là le plus beau résultat de sa carrière avec une très belle deuxième place.

Vainqueur du l’an dernier du mythique Grand Prix de Calgary, le couple Brash/Ursula XII montre qu’il faudra à nouveau compter avec lui cette saison : « C’était un très bon Grand Prix avec les meilleurs cavaliers. Il y  a eu trois grosses manches et Ursula a superbement sauté. », déclarait le vainqueur.

Le Britannique retournera en indoor pour participer la semaine prochaine au CSI5* de ‘s-Hertogenbosch puis la semaine suivante au CSI5* de Paris,  qui feront office pour de nombreux cavaliers d’ultimes étapes de préparation pour la finale Coupe du Monde d’Omaha.

Résultats complets de l’épreuve

Photo : Scott Brash et Ursula XII, vainqueurs du Grand Prix CSI5* de Doha - Crédit photo : CHI Al Shaqab

 

Ce week-end, les meilleurs cavaliers de la planète se donnent rendez-vous à Doha pour un concours cinq étoiles. Daniel Deusser, Christian Ahlmann, Marcus Ehning, Bertram Allen, Steve Guerdat, Scott Brash, Lorenzo de Luca, Edwina Tops-Alexander, Henrik von Eckermann ou encore Piergiorgio Bucci sont du voyage. Roger-Yves Bost, Simon Delestre, Patrice Delaveau et Kevin Staut représentent la France.

A suivre également la Coupe des Nations de Wellington, le CSI4* de Dortmund, les tournées de Royan, Vejer de la Frontera, Vilamoura, le CSI2* de Gorla Minore mais aussi l’expertise du SBS.

CSI5* de Doha (Qat) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Dortmund (Ger) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Vejer de la Frontera (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSIO4* de Wellington (Usa) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Gorla Minore (Ita) : Résultats en ligne

CSI2* de Royan : Résultats en ligne

CSI2* de Vilamoura (Por) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Villeneuve-Loubet : Site Internet du concours

Expertise du SBS à Gesves (Bel) : Liste des mâles présentés  - Live Streaming

 

Ce week-end, Göteborg accueille l’ultime étape du circuit Coupe du Monde de la ligue d’Europe de l’Ouest, dernière chance de se qualifier pour la finale d’Omaha. Christian Ahlmann, Marcus Ehning, Scott Brash, Steve Guerdat, Rolf-Göran Bengtsson, Lorenzo de Luca,  Henrik von Eckermann, Maikel van der Vleuten, Piergiorgio Bucci, Pieter Devos ou encore Nicola Philippaerts sont de la partie. Roger-Yves Bost, Aldrick Cheronnet, Simon Delestre, Olivier Robert et Kevin Staut défendent les couleurs de la France.

Deux autres concours de niveau cinq étoiles se disputent, l’un au Qatar, à Al Rayyan, l’autre aux Etats-Unis, à Wellington.

A suivre également les tournées de Mijas, Oliva, Vejer de la Frontera et Vilamoura, l’étape Coupe du Monde de Varsovie et six CSI2*.

CSI5* d’Al Rayyan (Qat) : Résultats en ligne

CSI5* de Göteborg (Swe) : Résultats en ligne

CSI5* de Wellington (Usa) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Vejer de la Frontera (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* de Mijas (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3* d’Oliva (Esp) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI3*-W de Varsovie (Pol) : Résultats en ligne

CSI3* de Vilamoura (Por) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Damme-Neuenwalde (Ger) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Gent (Bel) : Résultats en ligne

CSI2* de Kronenberg (Ned) : Résultats en ligne

CSI2* d’Ocala (Usa) : Résultats en ligne

CSI2* de Royan : Résultats en ligne

CSI2* de Vestfold (Nor) : Résultats en ligne

Les éleveurs se sont pressés tout au long du week-end en Normandie pour partir à la recherche du meilleur étalon pour leur jument. Les tribunes étaient pleines et de nombreux spectateurs ont profité de la belle journée de samedi pour aller voir les chevaux dans les écuries avant de procéder à leur choix.

Action Breaker, Balou du Rouet, Canturo, Cartani, Casallo Z, Catoki, Contendro I, Diamant de Semilly, Malito de Reve, Mylord Carthago, Orient Express, Upsilon ou encore Vagabond de la Pomme sont quelques-unes des stars qui ont défilé tout au long du week-end pour le plus grand bonheur du public. De nombreux contrats ont été signés sur place, preuve que l’embellie constatée l’an dernier se poursuit après quelques années plus creuses.

Côté sport, le Master des étalons, habituellement organisé pendant les Journées Selle Français, mais aussi le Grand Match, ont rythmé la soirée du samedi. Très utilisé par les éleveurs en 2016, Candy de Nantuel (Luidam x Diamant de Semilly), associé à Thomas Rousseau, a remporté le Master des 5 ans de fort belle manière alors que Baikal de Talma (Catoki x Quaprice Bois Margot),  piloté par Axelle Lagoubie, s’est imposé dans la catégorie des six ans.

Le Grand Match a quant à lui été remporté par l’équipe composée de Virus des Cabanes (Lupicor x Adelfos)/Marine Bouton et Putch des Isles (Diamant de Semilly x Leprince de Thurin)/Gérald Brault.

Seul bémol de ce week-end très réussi, le grand nombre d’étalons présentés qui a poussé les organisateurs à débuter peut-être un peu tôt le dimanche alors que les tribunes était encore clairsemées. Néanmoins cette édition qui restera dans les annales montre encore une fois l’intérêt du public français et européen qui vient chaque année plus nombreux à Saint-Lô.

Photo : Candy de Nantuel, vainqueur du Master réservé aux étalons de cinq ans - Webstallions