Contrairement à la veille où seuls cinq couples avaient décroché leur place pour le barrage, pas moins de vingt-deux paires ont réussi le sans-faute dans la grosse épreuve du jour au CSI5* de Bâle, le prix du Grand Hôtel Les Trois Rois (1,50m).

Le barrage s’est par contre nettement moins bien passé et finalement huit paires ont terminé avec un score vierge, Scott Brash étant uniquement pénalisé par le temps en compagnie de M’Lord (Krake Ask x Crelido).

Incroyablement en forme ce week-end, Pius Schwizer s’adjuge l’épreuve avec Balou Rubin R (Balou du Rouet x Couleur Rubin) au nez et à la barbe du Belge Niels Bruynseels, associé à Angel van’t Hof (Chin Chin x Nabab de Reve) et de Werner Muff, qui montait pour l’occasion Fleur (Darco x Bon Ami). Grâce à cette superbe victoire, le cavalier suisse conforte sa place en tête du classement provisoire de meilleur cavalier du concours.

Dernière à s’élancer, Pilar Cordon réalise un superbe parcours avec Gribouille du Lys (Quaprice Bois Margot x Venu du Theil) qui lui vaut une belle 4ème place alors que Max Kühner est 5ème avec Cornet Kalua (Cornet Obolensky x Platin). Le couple Gregory Wathelet/ Forlap (Querlybet Hero x Heartbreaker), qui vient de se reformer après s’être quitté pendant plus de deux ans est 6ème, juste devant Marcus Ehning et l’étalon Cordynox (Cornado I x Polydor). Nadja Peter Steiner complète le top huit après un beau sans-faute en compagnie de Capuera II (Come On x Baloubet du Rouet). Meilleur cavalier tricolore du jour, Kevin Staut est 11ème avec Unna de Kerglenn (Cap Kennedy x Diamant de Semilly).

Demain après-midi, les quarante-cinq meilleurs cavaliers à l’issue des deux qualificatives s’affronteront pour tenter de décrocher la victoire dans le Grand Prix. Contrairement à l’an dernier où les cavaliers s’étaient départagés après deux manches et un barrage, le format a changé et l’épreuve se disputera cette fois en deux manches.

Résultats en ligne 

Photo : Pius Schwizer et Balou Rubin R, vainqueur du Prix Grand Hôtel Les Trois Rois – Claire Simler

Qualificatif pour le Grand Prix dominical, le Championnat de la ville de Bâle (1,55m avec barrage) n’a pas été une partie de plaisir pour les cinquante-six cavaliers en quête de victoire !

Le trio de verticaux représentant les frontières de la Suisse, la France et l’Allemagne fait souffrir les couples, en particulier le vertical après le triple, qui est lui aussi extrêmement fautif. L’ultime vertical prive de barrage plusieurs têtes de série, à l’image du numéro un mondial Daniel Deusser, de son dauphin Christian Ahlmann et du vainqueur du Grand Prix CSIO de Calgary Scott Brash.

Comme si cela ne suffisait pas, le chef de piste Frank Rothenberger choisit un temps accordé très serré. Trois cavaliers manquent le barrage à cause du chronomètre : John Whitaker, en selle sur sa monture olympique Ornellaia (For Pleasure x Calato), Alberto Zorzi et Fair Light Van’t Heike (Vigo d’Arsouilles x Darco), le couple vainqueur du Grand Prix Coupe du Monde d’Oslo, et enfin l’incroyable revenant Walter Gabathuler, qui a disputé les Jeux Olympiques en 1988 et fait un retour par la grande porte à 62 ans avec d’excellents chevaux dont Fine Fleur du Marais (Toulon x Cento), sa monture dans cette épreuve.

Seuls cinq couples décrochent leur place pour le barrage : Lorenzo de Luca, l’homme en forme du moment, et Halifax van het Kluizebos (Heartbreaker x Fetiche du Pas), Rolf-Göran Bengtsson et l’inusableCasall (Caretino x Lavall I), le local Niklaus Rutschi et l’expérimenté Windsor XV (Karandasj x Wellington) et enfin les deux Tricolores Pénélope Leprévost et Simon Delestre, brillants respectivement avec Ratina d’la Rousserie (Quaprice Bois Margot x Apache d’Adriers) et Chadino (Chacco Blue x Narew).

Si Lorenzo de Luca ouvre le bal de la meilleure des manières avec un sans-faute rapide, il doit s’incliner pour trois petits centièmes au profit de Rolf-Goran Bengtsson, qui est le seul autre double sans-faute de la soirée. Sa monture Casall (Caretino x Lavall I), qui poursuit sa tournée d’adieux, s’offre une nouvelle victoire de prestige, en attendant pourquoi pas un nouveau succès dimanche dans un Grand Prix qu’il avait remporté en 2014. Simon Delestre monte sur la 3ème marche du podium, juste devant Pénélope Leprévost, 4ème. Seul Suisse au barrage, Niklaus Rutschi termine 5ème.

Résultats complets de l’épreuve

Photo : Rolf-Göran Bengtsson et Casall, vainqueurs du Championnat de la ville de Bâle - Webstallions

L’audace a payé ce soir à Bâle avec la victoire d’Hans-Dieter Dreher dans la grosse épreuve du jour (1,50m), le prix de la Banque J.Safra Sarasin AG. Parti en fin d’épreuve en compagnie de Cool and Easy (Contender x Riverman), l’Allemand tente une option très risquée devant le triple, prise seulement par Grégory Wathelet avant lui. Contrairement au Belge, il parvient à sauter la combinaison sans-faute et remporte l’épreuve.

Il devance de vingt-quatre centièmes  le Britannique Michael Whitaker, en selle sur Viking (Jacomar x Almox Prints). Meilleur cavalier tricolore de l’épreuve, Simon Delestre monte sur la troisième marche du podium en compagnie de Sultan du Chateau (Kannan x Galoubet A), qui est un frère utérin du crack Itot du Chateau. Romain Duguet, le meilleur cavalier suisse, s’empare de la 4ème place avec Twentytwo des Biches (Mylord Carthago x Kalor du Bocage) alors que le numéro un mondial Daniel Deusser termine 5ème en selle sur Hidalgo Vg (Quadrillo x Andiamo).

Demain soir, les cavaliers se retrouveront pour le Championnat de Bâle, une épreuve à barrage capitale puisqu’elle qualifiera les vingt-cinq meilleurs d’entre eux pour le Grand Prix de dimanche.

Résultats complets de l’épreuve

Photo : le podium de la grosse épreuve du jour au CSI5* de Bâle. De gauche à droite : Michael Whitaker, 2ème, Hans-Dieter Dreher, vainqueur et Simon Delestre, 3ème - Webstallions

Ce week-end a lieu le premier CSI5* de l’année, qui se dispute en Suisse, à Bâle. Le numéro un mondial Daniel Deusser, Christian Ahlmann, Marcus Ehning, Scott Brash,  Steve Guerdat, Rolf-Göran Bengtsson, Lorenzo de Luca, Gregory Wathelet, Edwina Tops-Alexander ou encore Jérôme Guéry sont de la partie. Six cavaliers français sont au départ : Roger-Yves Bost, Patrice Delaveau, Simon Delestre, Pénélope Leprévost, Philippe Rozier et Kevin Staut.

Pendant ce temps, Clément Boulanger, Frédéric David, Adeline Hécart et Jean-François Rondoux défendent les couleurs de la France au CSI4* d’Abu Dhabi.

A suivre également le CSI2* de Drachten.

CSI5* de Bâle (Sui) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* d’Abu Dhabi (Uae) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Drachten (Ned) : Résultats en ligne  – Live Streaming

 

Les ventes aux enchères d’embryons fleurissent en Europe depuis quelques mois. ET Auction, qui en a été l’un des précurseurs, ne déroge pas à la règle et propose le 23 janvier une vente en ligne d’embryons.

Si seuls quatorze embryons figurent au catalogue, la qualité est au rendez-vous. Le clou de la vente pourrait bien être l’embryon de Candy, vainqueur du mythique CSIO de Calgary et mère de plusieurs gagnants internationaux, avec Malito de Reve lui-même reproducteur confirmé qui a donné Grand Cru van de Rozenberg (J.Guéry) Estoy Aqui de Muze (K.Staut), ou encore Gancia de Muze, qui brille actuellement avec Niels Bruynseels.

Mais ce ne sera pas la seule attraction de la vente. Les amoureux de belle génétique pourront s’offrir un poulain à naître de Baloubet du Rouet avec une sœur utérine du crack de Christian Ahlmann Taloubet Z, d’Emerald avec une nièce du Champion Olympique Big Star, de Kannan avec une sœur utérine de Papillon Z, de l’excellente gagnante internationale Whitney van de Dwerse Hagen (P.Spits) ou encore de Malito de Reve avec une fille de Diamanthina van’t Ruytershof, sœur utérine d’Emerald et très bonne gagnante internationale sous la selle de Constant van Paesschen, qui semble être une excellente reproductrice. De futurs poulains de l’étalon numéro un mondial Diamant de Semilly, mais aussi de Casall, Cornet Obolensky et Comme il Faut passeront en vente.

Les lignées maternelles de Don VHP Z (H. Smolders), Cumano (J.Lansink), London (G. Schröder), Mylord Carthago (P.Leprevost) seront également représentées à l'occasion de cette vente.

Catalogue en ligne

Photo : Candy et Pieter Devos - Crédit photo Paardenfotograaf

 

Cette semaine, aucun CSI5* n’est au programme. A suivre l’étape Coupe du Monde d’Abu Dhabi, où les Tricolores Clément Boulanger, Frédéric David, Adeline Hécart et Jean-François Rondoux sont engagés, ainsi que les CSI2* de Neustadt Dosse et Zuidbroek.

CSI3*-W d’Abu Dhabi (Uae) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI2* de Neustadt Dosse (Ger) : Résultats en ligne  - Live Streaming

CSI2* de Zuidbroek (Ned) : Résultats en ligne  - Live Streaming