Week-end particulièrement fructueux pour les étalons approuvés qui sont montés sur quasiment tous les podiums des compétitions internationales qui étaient organisées autour du globe. Retour sur leurs principales performances.

Dans le Grand Prix CSI4* de Saint-Tropez, le puissant Excalibur Dela Tour Vidal (Ugano Sitte x Ogano Sitte) s’empare de la 5ème place avec Pénélope Leprévost. Sa mère est une propre sœur de Gaudi, vainqueur d’un Grand Prix CSI5* à Calgary et du très bon gagnant international Sisley de la Tour Vidal. Balou du Reventon (Cornet Obolensky x Continue) se classe 6ème   en compagnie de Darragh Kenny. Vainqueur l’an dernier des Grands Prix CSI5* de Chantilly et Knokke, c’est un frère utérin du célèbre étalon Balou du Rouet, père de nombreux performers en CSI5*.

Au CSIO3* de Prague, Don Diarado (Diarado x Lord Lancer) prend la 2ème place du Grand Prix avec Maurice Tebbel. Le couple faisait partie de l’équipe d’Allemagne médaillée de bronze lors des JEM de Tryon. Glasgow vh Merelsnest (Nabab de Reve x Darco) monte sur la 3ème  marche du podium avec Jur Vrieling. Neveu de l’exceptionnelle Sapphire (McL. Ward), ce dernier faisait également partie de l’équipe des Pays-Bas qui a remporté deux jours plus tôt la Coupe des Nations mais il n’a même pas eu besoin de prendre le départ. L’Irlande a pris la 2ème place de cette même épreuve avec en son sein Aristio (Arko III x Voltaire), frère utérin de l’étalon performer international Picasso Z.

Au CSI3*-W de BudapestFernando (For Pleasure x Corrado I) et Johnny Pals terminent 3èmes du Grand Prix Coupe du Monde. C’est un neveu des très bons performers internationaux Corilino et Cocodrillo. Bankimoon (Burberry x Con Capitol), frère utérin du très bon performer international Cup de Noir, et l’Allemande Daniela Theelen se classent 8èmes.

Au CSI2* de Gijon, la victoire dans le Grand Prix revient à Lord Pezi Junior (Lord Pezi x Quattro B) et Pedro Veniss. C’est un neveu du célèbre étalon performer Cordalme Z.

Au CSI2* de Riesenbeck, le prometteur Mumbai (Diamant de Semilly x Nabab de Reve) s’impose à domicile avec Christian Kukuk. Petit-fils de la très bonne gagnante internationale de Maikel Van der Vleuten Eureka Van’t Roossakker, il descend de la même lignée maternelle que le médaillé olympique London. Philip Rüping termine 4ème avecCasallco (Casall x Contender). Copain du Perchet (Conteur x Ragazzo), ancien cheval de tête d’Edwin Smits, s’empare de la 7ème place de l’épreuve avec Cameron Hanley.

Victoire de l’inusable Carambole (Cassini I x Concerto II) et de son cavalier de toujours Willem Greve dans le Grand Prix CSI2* de Wierden. Âgé de 16 ans, l’étalon est déjà à la tête d’une belle production à l’image d’Hello Senator (S. Brash), 2ème du Grand Prix CSI5* de Genève l’an dernier.

A ZandhovenChacco Me Biolley (Chacco Blue x Argentinus), propre frère de l’étalon performer international Indigo Blue Biolley (M. Dilasser), prend la 2ème place du Grand Prix CSI2* avec Roy van Beek. El Torreo de Muze (Taran de la Pomme x Vigo d’Arsouilles) se classe 6ème avec Bernardo Alves. Sa mère n’est autre que la très bonne gagnante internationale d’Ann Carton-Grootjans Funky Music, qui a également produit l’excellent performer international Bretling du Paradis Z (R. Hemeryck).

Enfin, dans le Grand Prix du Grand National de Cluny, la victoire revient à Uitlanders du Ter (Clinton x Hurlevent) et Benoît Cernin. Le couple avait été sacré Champion de France Pro Elite l’an dernier. De son côté, Baikal de Talma (Catoki x Quaprice Bois Margot) s’empare de la 8ème place de l’épreuve en compagnie de Mégane Moissonnier. Petit-fils de la très bonne gagnante internationale Etoile du Château, il est issu de la même lignée maternelle que le crack d’Edwina Tops-Alexander Itot du Château.

Photo : Balou du Reventon, 6ème du Grand Prix CSI4* de Saint-Tropez – Crédit photo : Claire Simler

CSI4* de Saint-Tropez : Résultats en ligneLive Streaming

CSIO3* de Prague (Cze) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI3*-W de Budapest (Hun) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Bonheiden (Bel) : Résultats en ligne

CSI2* de Drammen (Nor) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Gijon (Esp) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Ranshofen (Aut) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Riesenbeck (Ger) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Wierden (Ned) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* de Zandhoven (Bel) : Résultats en ligneLive Streaming

Grand National de Cluny : Résultats en ligneLive Streaming

Vente aux enchères Riverland : Catalogue en ligneLive Streaming

 

Alors qu’elle n’était pas parvenue à se qualifier pour le Grand Prix du CSI3*, Marie Pellegrin a eu sa revanche en s’imposant avec la manière dans le petit Grand Prix. Pénélope Leprévost et Juan Ramos ont complété le podium.

Pour sa dernière journée de compétition, le Longines Deauville Classic a offert du beau sport. Compte-tenu des risques liés aux conditions météorologiques, le petit Grand Prix a été reculé au dimanche après-midi. Si la pluie s’est invitée à la reconnaissance du parcours,  l’épreuve s’est quant à elle déroulée sous le soleil.

Cinquante couples ont pris le départ d’une épreuve difficile où seules huit paires ont décroché leur place pour le barrage. Pénalisée de deux fautes dans l’épreuve qualificative à 1,50m vendredi et privée de Grand Prix, Marie Pellegrin avait à cœur de briller. Associée à Valentino des Bleus (Flipper d’Elle x Quatoubet du Rouet), l’amazone a signé une superbe victoire et a terminé son week-end de la plus belle des manières. Elle a devancé de plus d’une seconde une autre amazone française, Pénélope Leprévost, en selle sur l’étalon Andiamo Semilly (Diamant de Semilly x Muguet du Manoir). Bien connu en tant que marchand de chevaux, le cavalier argentin Juan Ramos a lui aussi brillé. Associé à Iorio (Shindler de Muze x Jalisco B), frère utérin de Mylord Carthago, il a pris la 3ème place de l’épreuve à moins de deux dixièmes de l’amazone normande.

Pour deux dixièmes de trop, le Brésilien Francisco Mesquita Musa a terminé au pied du podium avec Catch Me (Contagio x Werther).

A noter la 5ème place de la Française Ramatou Ouedrago, déjà bien au point en compagnie de l’étalon Up To You (Calvaro x Olisco), ancienne monture de Thomas Rousseau qu’elle ne monte que depuis quelques semaines. Le couple a signé le dernier double sans-faute de l’épreuve.

Résultats complets du petit Grand Prix 

En fin d’après-midi, les sept ans ont disputé leur Grand Prix. De nombreux cavaliers ayant quitté les lieux après le Grand Prix du CSI3*, ils n’étaient que 22 à se présenter au départ. Douze ont obtenu leur qualification pour le barrage. Au jeu du chronomètre, Mégane Moissonnier s’est imposée en compagnie de l’excellente Oakingham Lira (Tornesch x Del Piero P&B). Elle a devancé Raphaël Goehrs, associé à Coconut Zoetendaele (Berlin x Pachat II) qui a été sacré meilleur sept ans du concours. Félicie Bertrand est montée sur la troisième marche du podium en compagnie de Dxb Legend (Diamant de Semilly x Cassini I).

Résultats complets du Grand Prix des 7 ans 

Photo : Marie Pellegrin et Valentino des Bleus, vainqueurs du petit Grand Prix - Webstallions

 

Très en forme depuis le retour des compétitions internationales, Edward Levy a été intouchable hier après-midi et s’est adjugé le Grand Prix du CSI3* de Deauville avec Sirius Black. José Larocca et Scott Brash ont complété le podium.

Prévu dimanche après-midi, le Grand Prix CSI3* de Deauville a finalement eu lieu hier après-midi compte-tenu des incertitudes liées à la météo. La temps très ensoleillé a permis à l’épreuve de se dérouler dans les meilleures conditions avec un public bien présent.

Compte-tenu de l’exceptionnel plateau de cavaliers, le chef de piste Grégory Bodo a dû se gratter la tête pour tracer un parcours à la fois difficile et juste pour les soixante couples engagés et il y est encore une fois parvenu. Le triple placé en numéro quatre et la dernière ligne ont été les obstacles les plus fautifs. Parti en numéro cinq, le Belge Nathan Budd a bien failli s’inviter pour le barrage mais il a écopé d’un point de temps dépassé à l’issue d’un superbe parcours avec le puissant Cashpaid J&F (Casall x Chicago Z). Il a finalement fallu attendre de voir évoluer le 21ème couple, Luciana Diniz, vainqueur la veille avec Vertigo du Desert et associée cette fois à l’étalon Chacco Blue II (Chacco Blue x  Cincaba Rouge), pour voir le premier sans-faute. S’ils étaient seulement deux à avoir trouvé la solution à mi-épreuve, onze couples ont accédé à la joute au chronomètre.

Moins heureuse que lors du parcours initial, Luciana Diniz a renversé deux barres alors que l’Irlandais Bertram Allen a lui été pénalisé de quatre points en compagnie de Dancing Queen Z (Dulf van den Bisschop x Quintessence Z),  tout comme Holly Smith, associée à Denver (Memphis x Chicco’s Boy), Alexis Deroubaix, qui montait la prometteuse Kitona de Muze (Vigo d’Arsouilles x Tinka’s Boy) et Shane Breen, en selle sur Ipswich (London x Quick Star). Denis Lynch a quant à lui dû faire face aux facéties de son excellent Chopin’s Bushi (Contendro II x Nairobi) qui a eu bien du mal à franchir la ligne de départ. Sans-faute sur les barres, il a été pénalisé de douze points de temps dépassé. Le premier double sans-faute est venu du grand champion Scott Brash, en selle sur Hello Vincent ex Coquin de Coquerie (Consul Dl Vie Z x Fergar Mail), auteur d’un barrage fluide dont il a le secret. Outsider de ce barrage, Fanny Skalli a fait mieux que se défendre avec l’incroyable Jonka-A (Cardento x Chin Chin), achevant son barrage à moins d’une seconde du leader au classement provisoire.

De son côté, Edward Levy n’a pas fait dans le détail. Très en forme depuis le déconfinement, le cavalier normand, qui faisait équipe avec son fidèle Sirius Black (Calisco du Pitray x Laudanum), a pris tous les risques et est parvenu à devancer Scott Brash de soixante centièmes pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Profitant de la grande action de Finn Lente (Gaillard de la Pomme x Colandro), José Maria Larocca n’est pas passé loin de chiper le leadership au cavalier français mais il a finalement achevé son barrage avec trente-quatre centièmes de trop.

Il ne restait alors qu’un concurrent pour priver le Tricolore de la victoire, mais non des moindres puisqu’il s’agissait de Guy Williams, deuxième des deux épreuves qualificatives pour le Grand Prix en compagnie de Rouge de Ravel (Ultimo van Ter Moude x Quouglof Rouge). Parti sur les chapeaux de roue, le Britannique a été pénalisé d’une faute dans le double, permettant à Edward Levy de savourer sa victoire.

«  Le parcours qu’a monté Grégory Bodo était un parcours assez moderne, très intéressant, difficile et délicat comme il le fait d’habitude. Il demandait pas mal de choix techniques. Il n’y avait pas tant de choix dans les distances mais plutôt dans l’équilibre des chevaux. Sirius est un cheval d’expérience qui est en grande forme. Je pense qu’il est dix fois sans-faute sur ses dix derniers parcours à 1,50m ou plus. Il a la solution à tous les problèmes. Le barrage s’est couru vite. Il y avait deux demi-tours sur lesquels j’ai réussi à avoir des distances assez en avant. Le cheval s’est vraiment bien prêté au jeu et il est rapide au sol. Quand le dernier était en piste j’ai un peu eu peur de revivre Saint-Tropez où je me suis fait battre. Gagner à la maison c’est une saveur particulière d’autant qu’il y avait un plateau exceptionnel ce week-end mais il faut dire que c’est comme ça à chaque fois depuis la fin du confinement. Ça a élevé le niveau et il faut se battre. Rebeca et Uno vont sauter à Saint-Tropez pour les deux premières semaines, Sirius ira au 4* dans un mois et je vais jongler avec ces trois chevaux qui sont vraiment prêts et tous les huit et neuf ans que j’ai la chance d’avoir derrière et qui sont des chevaux de qualité que j’ai envie de former tranquillement pour les années à venir. J’irai peut-être aussi au CSI3* de Canteleu et espérons ensuite que nos quelques indoors tiennent mais nous ne sommes malheureusement pas maîtres de notre destin. », confiait le vainqueur.

Cet après-midi, rendez-vous pour le petit Grand Prix et le Grand Prix réservé aux chevaux de sept ans.

Résultats complets du Grand Prix 

Photo : Edward Levy et Sirius Black, vainqueurs du Grand Prix CSI3* de Deauville – Crédit photo : Vygo

 

Hier après-midi, Luciana Diniz s’est imposée dans le prix Hermès Sellier, deuxième épreuve qualificative pour le Grand Prix. Elle fera partie des favoris à la victoire cet après-midi.

A l’occasion de la deuxième épreuve qualificative pour le Grand Prix, le Prix Hermès Sellier (1,50m), le chef de piste Grégory Bodo avait monté une épreuve technique et délicate où les deux combinaisons ont posé problème. Dix-sept couples ont trouvé la solution dans le temps imparti alors que six ont été privés de barrage pour quelques dixièmes de trop.

A l’issue d’un barrage très disputé, Luciana Diniz l’a emporté grâce à un parcours très fluide en compagnie de l’excellent Vertigo du Desert (Mylord Carthago x Robin II Z). L’amazone a devancé de seulement deux centièmes Guy Williams, en selle sur l’inusable Rouge de Ravel (Ultimo van Ter Moude x Quouglof Rouge), déjà deuxième de la première épreuve qualificative. Associée à la prometteuse Big Star des Forets (Untouchable M x Voltaire), qui n’est autre que la sœur utérine du champion Zirocco Blue VDL, Pénélope Leprévost est montée sur la troisième marche du podium. La Française qui monte, Mégane Moissonnier, a encore une fois fait étalage de son talent pour terminer au pied du podium avec le très qualiteux Bracadabra (Pacific des Essarts x Couleur Rubin). Le couple vainqueur du Grand Prix Coupe du Monde d’Helsinki, Bryan Balsiger/Clouzot de Lassus (Ugano Sitte x Tenor Manciais), a terminé 5ème devant trois paires françaises : Grégory Cottard et sa formidable Bibici (Norman Pre Noir x Nelfo du Mesnil), fille de la fantastique Ueleme, Hugo Breul et son fidèle Utahmano Alu (Mylord Carthago x Virstly Gédé) et Jeanne Sadran, en selle sur le puissant Vannan (Diamant de Semilly x Kannan), respectivement 6èmes, 7èmes et 8èmes. A noter la 9ème place de Jérôme Guéry, meilleur chronomètre de l’épreuve mais malheureusement pénalisé de 4 points sur l’ultime obstacle. Il était associé à Cambridge de Hus (Conrad x Unistar), neveu du crack d’Eric Lamaze Hickstead, qui a montré de très belles choses du haut de ses huit ans.

A suivre cet après-midi à 15h10 le Grand Prix, avancé d’une journée en raison des conditions météorologiques incertaines.

Résultats complets de la qualificative pour le Grand Prix 

 

CSI3* de Deauville : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2* d’Arnas Champburcy : Résultats en ligne

CSI2* de Lier (Bel) : Résultats en ligne

CSI2* de Riesenbeck (Ger) : Résultats en ligneLive Streaming

CSI2*-W de Ruila (Est) : Résultats en ligne