CSI5* de Calgary (Can) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI5* de Cannes : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* de Poznan (Pol) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* d’Upperville (Usa) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* de Tryon (Usa) : Résultats en ligne  – Live Streaming

CSI4* de Wiesbaden (Ger) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Béthune : Résultats en ligne

CSI3* de Ciekocinko (Pol) : Résultats en ligne

CSI3* de Lons le Saunier : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2*-W de Babolna (Hun) : Site Internet du concours

CSI2* de Lier (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Madrid (Esp) : Résultats en ligne

CSI2* du Mans : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de San Remo (Ita) : Résultats en ligne

CSI2* de Saugerties (Usa) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Wierden (Ned) : Résultats en ligne – Live Streaming

 

Le week-end dernier, de nombreux étalons se sont mis en évidence sur les plus belles pistes du monde.

Au CSIO de Langley, l’Irlande prend la 2ème place de la Coupe des Nations avec dans ses rangs VDL Cartello (Cartani x Lord) qui évoluait sous la selle de Cormac Hanley et n’est autre qu’un frère utérin du célèbre Cardento, grand gagnant en CSIO et père de nombreux champions.

A Hambourg, Can Ya Makan (Canturo x Fier de Lui) s’adjuge une belle 2ème place dans le mythique Derby en compagnie de Shane Breen. Il est issu de la même lignée maternelle que le célèbre étalon performer Chin Chin. Contadur (Conteros x Kolibri) se classe 8ème de cette même épreuve avec Andre Thieme.

Au CSIO de Saint-Gall, Inonstop Van’t Voorhof (Nonstop x Fortuin Z) prend la 2ème place du Grand Prix sous la selle d’Arthur Gustavo Da Silva. Vancouver de Lanlore (Toulon x Le Tot de Semilly) s’adjuge quant à lui la 4ème place en compagnie de Pénélope Leprévost.

Dans la Coupe des Nations, la France s’impose avec Vancouver de Lanlore dans ses rangs. L’équipe d’Italie se classe 2ème grâce notamment à Chaclot (Chacco Blue x Fly High I) qui évoluait sous la selle de Riccardo Pisani et Tokyo du Soleil (Montender x Papillon Rouge), neveu du très bon gagnant international Australe, qui était associé à Luca Marziani.

Au CSI4* de Devon, Iceman de Muze (Erco van’t Roosakker x For Pleasure) prend la 5ème place du Grand Prix avec Schuyler Riley. C’est un fils de la bonne gagnante internationale Teekitiezzie de Muze, qui a également produit Go Easy de Muze, vainqueur du Grand Prix CSIO de Barcelone avec Darragh Kenny, et un petit-fils de la célèbre Narcotique de Muze II.

Au CSIO de Lisbonne, Maximo Del Castegno (Acodetto x Stakkato) s’empare de la 2ème place du Grand Prix avec Roberto Prandi. Sa mère a également produit les performers en épreuves à 1,45m Gioia Del Castegno et Limbo Del Castegno.

Au CSI3* d’Eindhoven, Turbo Z (Thunder van de Zuuthoeve x Renville) remporte le Grand Prix avec Michael Greeve. Outre Turbo, sa mère Gicini, elle-même gagnante en épreuves à 1,55m, a produit trois autres performers en épreuves à 1,60m : Kor II, Asterix Z et Nan.

Dans le Grand Prix CSI3* de Munich, la 7ème place revient àCashmoaker (Calido I x Lafitte) et Denis Nielsen.

Dans le Grand Prix CSI3* de Tryon, la 6ème place revient à Le Vio (Van Gogh x Drosselklang II), fils de la bonne gagnante internationale Donnerlitchen (1,55m) et Pablo Barrios.

A Ciekocinko, Carison (Campbel 2 x Graf Czech) se classe 7ème du Grand Prix CSI2* avec Marek Klus.

De son côté, Prestigio LS La Silla (Presley Boy x Cash) prend la 6ème place du Grand Prix CSI2* de Mantes-la-Jolie avec Thomas Rousseau. C’est un frère utérin de Rubens LS La Silla, vainqueur en fin d’année dernière du Grand Prix CSI5* de Tryon avec Conor Swail et de Tamarindo LS, classé en Grands Prix CSI3* avec Michael Jung.

Enfin, au CSI2* de San Remo, Diablo Blanco (Chacco Blue x Cento) prend la 3ème place du Grand Prix en compagnie de Matias Larocca. C’est un frère utérin de Gabbiano 11, très bon gagnant international avec Edward Levy et de Bacentus, bon gagnant en épreuves internationales avec Jose Larocca.

Photo : Inonstop Van’t Voorhof, 2ème du Grand Prix CSIO de Saint-Gall – Crédit photo : Claire Simler

 

Dernier temps fort de ce week-end à l’Hubside Jumping, concours international de saut d’obstacles, organisé dans les Ecuries du Golfe de Saint-Tropez, à Grimaud (Var), le Grand Prix du CSI4* à 1,55m et doté de 100 000 euros, revient au cavalier régional Romain Dreyfus.

C’est un parcours délicat que proposait le chef de piste Andrea Colombo aux vingt-huit couples au départ de ce Grand Prix. Sous les 30° Celsius affichés au thermomètre, les treize obstacles, seize efforts et le triple aux couleurs Hubside en numéro douze ont effectivement causé quelques soucis aux têtes d’affiche. Simon Delestre sortait notamment de piste avec quatre points, Philippe Rozier avec un score de treize points. Carlos Enrique Lopez Lizarazo, cavalier du Haras des Grillons, était quant à lui pénalisé d’un point de temps dépassé. Six couples ont néanmoins réussi à se qualifier pour le barrage.

Ouvreur du barrage, Alvaro Diaz Garcia fautait malheureusement sur la sortie du double et terminait avec un chronomètre de 45,58 secondes. Romain Dreyfus et Niara d'Elsemdam Z, devant leur public, signaient à sa suite un parcours rapide et parfait en 38,20 secondes. Avec quatre points en début de barrage, Marc Dilasser terminait dans un rythme moins élevé pour rentrer en 39,99 secondes. Il prendra finalement la quatrième place. Moins rapide que le Français dans les virages, le Mexicain Jaime Azcarraga déroulait néanmoins un barrage sans faute en 40,95 secondes, synonyme d’une troisième place. Quant au Belge François Mathy Junior, une faute d’Uno de La Roque balayait tous ses espoirs de victoire dès le début du barrage. Avec un chronomètre de 43.68, il finira à la cinquième place. Seul Edward Levy pouvait alors priver le jeune cavalier de Saint-Estève Janson de la victoire. Habitué de ces rendez-vous avec Rebeca LS, le jeune Français à pourtant laissé filer la victoire pour une seconde et demi ! Terminant sans faute mais avec un chronomètre de 39.34, il devra donc se contenter d’une deuxième place. « C’est une victoire qui a une saveur particulière parce que ma famille a toujours été installée ici dans la région. Nous avons acheté Niara avec des amis lorsqu’elle avait cinq ans. Nous nous connaissons par cœur mais aujourd’hui était notre premier CSI4*. La voir gagner le Grand Prix d’entrée de jeu est exceptionnel ! En partant au barrage je savais que je devais prendre tous les risques pour gagner. Je n’étais entouré que de cavaliers du Top 100 mondial donc je n’avais pas d’autre choix ! Il fallait dérouler, serrer les courbes, faire de mon mieux et je savais que je pouvais compter sur elle. Elle est extraordinaire. » confiait le cavalier de 25 ans, très ému à l’annonce de sa victoire.

Organisé par le cavalier international et entrepreneur à succès Sadri Fegaier, l’Hubside Jumping revient du 13 au 16 juin prochains !

Communiqué de presse

Photo : Romain Dreyfus et Niara d'Elsemdam Z, vainqueurs du Grand Prix CSI4* de Saint-Tropez - Crédit photo : HUBSIDE JUMPING / Marco Villanti

 

CSIO de Saint-Gall (Sui) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSIO de Vancouver-Langley (Can) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI5* d’Hambourg (Ger) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI4* de Devon (Usa) : Résultats en ligne

CSI4* de Saint-Tropez : Résultats en ligne – Live Streaming

CSIO3* de Lisbonne (Por) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* d’Eindhoven (Ned) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Munich-Riem (Ger) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI3* de Tryon (Usa) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Ciekocinko (Pol) : Résultats en ligne

CSI2* d’Hardelot : Résultats en ligne

CSI2* de Mantes-la-Jolie : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de Mullingar (Irl) : Résultats en ligne

CSI2* d’Opglabbeek (Bel) : Résultats en ligne – Live Streaming

CSI2* de San Remo (Ita) : Résultats en ligne

CSI2* de Saugerties (Usa) : Résultats en ligne – Live Streaming

Grand Nationale de Lamballe : Résultats en ligneLive Streaming

 

Dimanche après-midi, Daniel Bluman a porté haut les couleurs d’Israël en remportant le prestigieux Grand Prix CSIO de Rome. Cian O’Connor et Olivier Philippaerts ont complété le podium.

Pour l’épreuve phare du week-end, malgré une pluie ininterrompue, le chef de piste Uliano Vezzani a proposé de vraies difficultés aux quarante-trois cavaliers engagés.

L’ouvreur Olivier Philippaerts, en selle sur le formidable Extra (Berlin x Heartbreaker) a malgré tout gratifié le public d’un phénoménal parcours sans-faute, laissant croire que le parcours n’était pas aussi difficile que l’on aurait pu l’imaginer.

La suite de l’épreuve a démontré le contraire, avec de nombreuses fautes sur l’oxer sur bidet numéro quatre placé dos à la porte, le double Rolex vertical-oxer numéro cinq, la délicate palanque étroite numéro six ou encore le gros vertical numéro douze. Seules quatre paires sont sorties sans-faute dans le temps de la première manche, alors que Jessica Springsteen, associée à Fleur de l’Aube (Thunder van de Zuuthoeve x Alcatraz), a signé un magnifique parcours mais a écopé d’un point de pénalité pour un centième de trop.

A l’issue de ce premier acte, les onze meilleurs couples ont été rappelés pour disputer une deuxième manche au chronomètre. Si Jessica Springsteen (11ème), qui a préféré abandonner après une grosse frayeur sur le numéro deux et Luca Marziani (6ème), auteur d’une démonstration en première manche mais fautif sur l’avant-dernier avec Tokyo du Soleil (Montender x Papillon Rouge) en deuxième, ont perdu quelques places, certains quatre points de la première manche sont quant à eux remontés au classement : auteur d’une manche ultra-rapide en compagnie de Balou du Reventon (Cornet Obolensky x Continue), s’est classé 4ème avec Darragh Kenny alors que Giulia Martinengo Marquet, meilleure cavalière italienne, a pris la 5ème place en selle sur Elzas (Diamant de Semilly x Cornet Obolensky). Ouvreuse de la deuxième manche, Laura Kraut est remontée à la 7ème place en compagnie de Curious George (Codex One x Dutch Capitol) alors que Fredrik Jönsson a complété le top huit avec Cold Play (Contendro I x Argentinus).

La victoire allait se jouer entre les parcours sans-faute de la première manche. Olivier Philippaerts, premier de ceux-là, a réalisé un superbe sans-faute dans un chronomètre intéressant sans mettre sa monture dans le rouge, ce qui lui a valu une troisième place finale : « L’épreuve était vraiment difficile. Je suis très content du résultat avec mon cheval qui a encore peu d’expérience mais qui à mon avis est un futur grand cheval. Au barrage j’ai préféré ne pas prendre tous les risques car je savais qu’en cas de faute j’aurais pu beaucoup reculer. », expliquait-il.

Juste derrière lui, Daniel Bluman a tenté sa chance avec le puissant Ladriano Z (Lawito x Baloubet du Rouet). Si le cheval ne semblait pas être le plus rapide au sol, son amplitude de galop et le virage serré sur le demi-tour devant l’avant-dernier ont fait la différence et lui ont permis de prendre la tête du classement provisoire avec plus de deux secondes d’avance sur le Belge.

Un chronomètre que l’ultime concurrent Cian O’Connor, associé à Irenice Horta (Vigo d’Arsouilles x Diamant de Semilly) n’est p       as parvenu à améliorer. Il a néanmoins pris une belle 2ème place : « Le parcours était gros à marcher à la reconnaissance et difficile. Je monte Irenice, qui était auparavant sous la selle de Lorenzo de Luca avec les résultats que l’on connaît, depuis janvier et nous disputions notre premier Grand Prix CSI5* ensemble. Il a fallu quelque temps pour que je me mette avec elle mais notre couple a beaucoup évolué ces dernières semaines. En deuxième manche, comme je ne connais pas encore trop la jument, je n’ai pas tout donné. J’ai refait une foulée après le double et j’aurais pu avancer davantage sur le dernier. », racontait-il.

Mais le héros du jour était bien Daniel Bluman, qui a probablement remporté à Rome la plus belle victoire de sa carrière : « C’est un incroyable moment pour moi. Le Grand Prix de Rome est l’un des plus importants Grands Prix du Monde et je suis fier d’avoir gagné aujourd’hui. J’ai gagné plusieurs Grands Prix CSI5* mais celui-ci est en tête de liste.

Je suis venu ici avec des ambitions : Ladriano n’a pratiquement fait que des parcours sans-faute en Grands Prix depuis le début de l’année et il s’est classé dans chaque Grand Prix qu’il a couru depuis septembre donc je savais qu’il était en forme.

Après deux parcours à quatre points dans la Coupe des Nations je me disais qu’il ne ferait pas de faute dans le Grand Prix. Cette victoire n’est pas une surprise car j’ai un des meilleurs chevaux au monde mais pour gagner il faut aussi de la chance.

Je suis né en Colombie mais j’avais des origines israéliennes et un héritage juif et israélien. J’ai changé de nationalité après les Jeux Olympiques de Rio et cela a été un honneur incroyable de pouvoir monter la Coupe des Nations. Je suis ravi de pouvoir désormais disputer les Championnats d’Europe tous les deux ans avec les meilleurs cavaliers du monde. », confiait le vainqueur.

Résultats complets du Grand Prix

Photo : Daniel Bluman et Ladriano Z, vainqueurs du Grand Prix CSIO de Rome – Crédit photo : Simone Ferraro/CONI

 

Auteur d’un superbe double sans-faute avec sa jument de tête Gazelle, Kent Farrington a impressionné pour s’adjuger le petit Grand Prix du CSIO de Rome. Yannick Jorand et Paolo Adorno ont complété le podium.

Cet après-midi à Rome, le petit Grand Prix, doté de 100 000 €, s’est révélé extrêmement difficile. Le double de verticaux numéro six, la palanque numéro huit, le triple aux couleurs de Loro Piana ou encore la dernière ligne ont causé de nombreuses fautes.

Seuls cinq des cinquante-six couples au départ sont sortis de piste sans-faute et dans le temps imparti. Deuxième à s’élancer lors du parcours initial, Dalma Malhas (6ème) a quant à elle manqué le barrage pour vingt-cinq centièmes de trop en compagnie de Toscanini Malpic (Allegreto x Targas Poulyoud).

Au barrage, l’ouvreur Kent Farrington n’a pas fait dans le détail et l’a emporté avec la manière en compagnie de Gazelle (Kashmir Van’t Schuttershof x Indoctro), ajoutant une nouvelle ligne à l’incroyable palmarès du couple.

Alors qu’il n’était pas le plus attendu des cavaliers suisses, Yannick Jorand a gratifié le public d’un superbe double sans-faute avec Cipetto 2 (Contagio x Contender) et a assuré une belle deuxième place, restant toutefois à plus de quatre secondes du vainqueur. Très applaudi par le public italien, Paolo Adorno est monté sur la troisième marche du podium en compagnie de Fer ZG (Nabab de Reve x Cantos).

A cause d’une faute au barrage, Daniel Deusser a dû se contenter de la 4ème place de l’épreuve avec Jasmien Vd Bisschop (Larino x Chin Chin) alors que la faute de Martin Fuchs et Silver Shine (Califax x Balou du Rouet) a relégué le couple à la 5ème place finale.

Auteurs de parcours rapides à quatre points, Jessica Springsteen, associée à Volage du Val Henry (Quidam de Revel x Cassini I), et Mark Mcauley, en selle sur Valentino Tuiliere (Diamant de Semilly x Silvio I), se sont emparés respectivement de la 7ème et de la 8ème place de l’épreuve.

Résultats complets de l’épreuve

Demain, les cavaliers auront rendez-vous pour le Grand Prix qui débutera à 12h15. Quarante-trois couples seront au départ, dont deux Tricolores : Simon Delestre, qui sera associé à Chadino (Chacco Blue x Narew ps) et Pierre-Alain Mortier, en selle sur Just Do It R (Action Breaker x Baloubet du Rouet).

Photo : Kent Farrington et Gazelle, vainqueurs du Petit Grand Prix du CSIO de Rome – Crédit photo : CSIO di Roma - Piazza di Siena